VIDÉO - Dans les entrailles de Tchernobyl : comment l'Ukraine surfe sur la tendance pour attirer les touristes, 33 ans après la tragédie nucléaire

International

Toute L'info sur

LE WE 20H

JT 20H - Ce dimanche 1er septembre 2019, notre équipe vous emmène en Ukraine pour une immersion dans le site nucléaire de Tchernobyl. Sa fréquentation est en forte hausse depuis que le pays a ouvert le site au tourisme.

La région de Tchernobyl a vu son tourisme exploser ces six derniers mois. Cette manne financière pourrait en réjouir plus d'un s'il n'y avait une dimension jugée parfois amorale à cet engouement. Car le site de l'accident nucléaire le plus dramatique de l'histoire accueille chaque jour des centaines de visiteurs, à la curiosité piquée au vif par la diffusion de la série Chernobyl sur la chaîne américaine HBO, qui retrace le drame nucléaire survenu le 26 avril 1986, à Prypiat, en Ukraine.

Une nouvelle destination touristique prisée, aux antipodes des plages de sable fin, qui voit les visiteurs affluer progressivement en même temps que l'offre se développe. Nos équipes se sont envolées pour Tchernobyl afin de tenter de faire lumière sur le phénomène.

Lire aussi

C'est un bus qui conduit les visiteurs sur le site, dont la superficie est équivalente à l'Etat du Luxembourg. Lorsque l'on s'approche du réacteur 4, leurs compteurs Geiger s'affolent. Le chiffre grimpe progressivement, pour frôler un taux à 1. Si la coupole où l'explosion est survenue en 1986 se trouve à quelques dizaines de mètres seulement, les petits curieux ne reculent devant rien. "Ça va, confie un touriste français. On a été rassurés. Ils nous ont dit que, avant la coupole, ça s'élevait plutôt à 5."

Et si le tour opérateur est très controversé, le gouvernement ukrainien a décidé d'exploiter le filon pour développer le tourisme de masse. Ainsi, des chemins de randonnée, balisés, ont vu le jour, tandis que la 3G s'est exportée à Tchernobyl, comme pour mieux permettre à ses visiteurs de partager leurs photos insolites sur les réseaux sociaux. Et si vous voulez passer la nuit à Tchernobyl, c'est désormais possible en séjournant dans l'un des trois hôtels du site. 

Sur le même sujet

Lire et commenter