50 djihadistes tunisiens de Daech récemment arrivés en Italie par la mer ?

50 djihadistes tunisiens de Daech récemment arrivés en Italie par la mer ?

DirectLCI
MÉFIANCE – Selon le quotidienne britannique The Guardian, Interpol s’inquiète de la possible présence de 50 combattants de Daech, tous de nationalité tunisienne, qui seraient arrivés récemment en Italie en bateau. Une liste datant du 29 novembre dernier qui a été transmise aux autorités transalpines et autres pays européens.

L’information a de quoi susciter l’inquiétude. The Guardian rapporte ce mercredi qu’Interpol se préoccupe de la possible présence de 50 personnes suspectées d’être des combattants de Daech, toutes de nationalité tunisienne. Elles seraient arrivées récemment en Italie par la mer. Le vénérable quotidien britannique affirme avoir eu accès à une liste établie par Interpol, l’organisation internationale de la police criminelle, et transmise dès le 29 novembre 2017 aux autorités transalpines puis aux autres pays européens. 


"Le document montre leurs prénoms, noms et dates de naissance", précise le Guardian, selon qui quatre des suspects listés seraient déjà connus des agences de renseignement du Vieux continent. L'un d'entre eux "a peut-être déjà traversé la frontière italo-française, pour atteindre le Gard", fait d'ailleurs savoir Interpol. Selon une source de l’antiterrorisme européen citée par le journal, ces Tunisiens auraient débarqué en Sicile entre juillet et octobre 2017 à bord de bateaux de pêche ou d’embarcations abandonnées. 

En vidéo

Que faire des djihadistes français qui peuvent être condamnés à mort en Irak et en Syrie ?

Une liste similaire diffusée en juillet

En juillet dernier, le Guardian avait déjà obtenu une liste similaire de 173 combattants présumés de Daech, qui, selon Interpol, auraient pu être entraînés à commettre des attentats Europe pour venger les défaites militaires de l’organisation terroriste en Syrie et en Irak. "Il est envisageable qu’ils puissent voyager à l’international et participer à des activités terroristes", expliquait alors le journal. "Ces personnes ont été identifiées grâce à des documents trouvés dans les caches de Daech", détaillait-il encore. "Il en ressort que ces individus ont manifesté l’envie de commettre un attentat-suicide ou agir en martyr au nom de l’islam." 


Les 50 Tunisiens arrivés en Italie comptent-ils parmi ceux-ci ? Rien n’est moins sûr pour l’instant. Selon l’ONU, avec quelque 5500 ressortissants ayant rejoint les rangs de Daech, la Tunisie figure parmi les pays les plus touchés par l’exil djihadiste. "Le nombre de combattants étrangers tunisiens est l'un des plus élevés parmi ceux qui partent pour des conflits à l'étranger, comme en Syrie et en Irak", déclarait en juillet Elżbieta Karska, membre du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter