90 victimes d'un même pédophile recherchées par le FBI

90 victimes d'un même pédophile recherchées par le FBI

DirectLCI
FAIT DIVERS – Un enseignant, pédophile américain a été arrêté par la police et a avoué avoir commis des dizaines d'agressions sexuelles sur des enfants. Mais il s'est suicidé en mars dernier, avant que le FBI n'ait pu retrouver les victimes.

C'est une traque peu commune. Le FBI a lancé un appel jeudi dernier pour identifier les possibles victimes d'un prédateur sexuel international, qui a violenté de jeunes garçons qu'il avait drogués dans des écoles privées d'au moins neuf pays où il a enseigné durant quarante ans.

L'Américain William James Vahey avait été confondu par la découverte d'une clé USB lors de son dernier emploi à l'école américano-nicaraguayenne de Managua. Après avoir avoué ses crimes à la police, mais sans détailler l'identité des victimes, le coupable a fini par se suicider en mars, à l'âge de 64 ans.

Le pédophile déjà condamné pour agression sexuelle

Les informations recueillies par les autorités sont donc maigres. William James Vahey, qui a été violé dans son enfance a admis avoir lui-même agressé sexuellement des garçons de 12 à 14 ans auxquels il donnait auparavant des somnifères. Les enquêteurs savent aussi que les faits se sont produits entre 1972 et 2014, lorsque Vahey était professeur d'histoire-géographie, et de sciences sociales dans ces établissements américains. Enfin les enquêteurs savent donc qu'il a enseigné et donc trouvé ses victimes dans des écoles privées d'Iran, d'Arabie Saoudite, de Grèce, d'Espagne, du Liban, ou plus récemment d'Indonésie, de Grande-Bretagne du Venezuela et du Nicaragua. Pour l'heure le FBI a identifié 90 victimes.

"Il avait accès aux enfants en raison de sa position de confiance", a expliqué l'agent spécial du FBI qui a fait part de sa sidération, déclarant n'avoir "jamais vu d'autre cas où un seul individu agresse autant d'enfants au cours d'une si longue période". Et d'ajouter : "Il a créé un système qui lui a donné la possibilité et les moyens d'agresser des enfants". "Son suicide laisse beaucoup plus de questions sans réponse", dont la principale : Comment cet Américain déjà condamné pour agression sexuelle sur mineur en 1969 en Californie, a-t-il pu enseigner à nouveau et récidiver ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter