À Alger, Hollande reconnaît la "grande maîtrise intellectuelle" de Bouteflika

International

POLITIQUE - Le chef de l'Etat s'est entretenu deux heures avec le président de l'Algérie, Abdelaziz Bouteflika, lundi. Un chef d'Etat affaibli après son AVC en 2013, et qui se fait très discret dans les médias.

Comment se porte le discret président algérien Abdelaziz Bouteflika ? Bien, selon François Hollande. À l’issue d’un entretien de deux heures avec son homologue dans sa résidence médicalisée de Zéralda, lundi, le chef de l’Etat a souligné "la grande maîtrise intellectuelle" dont a fait preuve le président algérien Abdelaziz Bouteflika, victime d'un AVC en 2013 .

"Le président Bouteflika m'a donné une impression de grande maîtrise intellectuelle et même c'est rare de rencontrer un chef d'Etat qui a cette alacrité, cette capacité de jugement. [...] La qualité de la discussion que nous avons eue pendant près de deux heures était particulièrement intense et particulièrement élevée" a expliqué François Hollande. Et de préciser que sur le plan physique, le président algérien, réélu l’an dernier, reste très affaibli et ne se déplace qu’en fauteuil roulant. Le président l'avoue : "Je ne suis pas médecin". Mais le jugement tombe quand même : Bouteflika "a toutes les capacités, et il l'a montré, pour apporter sa sagesse et son jugement pour régler les crises du monde".

Une visite express

Les apparitions publiques d’Abdelaziz Bouteflika sont rares, très rares. Et ces dernières relancent, à chaque fois, les spéculations sur sa capacité à terminer son mandat, le 4e, et sur sa succession. Avant son arrivée sur le territoire, certains analysaient d'ailleurs la venue de François Hollande à travers ce prisme, comme le rapporte le quotidien algérien  El Watan . Une hypothèse que Paris avait rejeté, refusant toute ingérence ou interférence dans la politique intérieure d’un pays tiers. Les déclarations du chef de l'Etat ne devraient pourtant pas manquer de relancer le débat, de l'autre côté de la Méditerranée...

La visite de François Hollande en Algérie, la deuxième de son mandat, n’aura duré que quelques heures. Arrivé à Alger vers 14h, il est reparti dans la soirée. Une visite de travail, centrée sur des questions économiques et sécuritaires.

EN SAVOIR + >> Qu’est venu faire François Hollande en Algérie ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter