A Barcelone, la mort d’un cheval dans les rues de la ville scandalise

International
FAIT DIVERS – La mort d'un cheval dans les rues de la ville, épuisé d'avoir tiré des touristes en calèche et victime d’un coup de chaud, suscite l'émoi dans la ville. Une association de défense des droits des animaux veut désormais interdire les calèches touristiques dans la cité.

La mort de l’équidé suscite l’émoi chez les Barcelonais. Jeudi soir, un cheval est décédé sur la voie publique dans le quartier de Sants-Montjuïc, épuisé d’avoir baladé des touristes en calèche sous un soleil de plomb, rapporte le site du quotidien régional Lindependant.fr ce dimanche.

Sur son compte Facebook, l’association de défense des animaux Faada s’est émue du sort réservé à l’animal. Et a déploré l’attitude des propriétaires du cheval, qui, d’après des témoins cités par l’association, ont essayé de relever l’animal couché au sol par la force pendant deux heures, refusant d’appeler un vétérinaire car ils ne voulaient pas payer. Face à l’insistance de la foule, et de la police dépêchée sur place, ils ont finalement pris contact avec un vétérinaire, qui, sur place, a euthanasié l’animal pour abréger ses souffrances, explique le quotidien catalan El Periodico .

L'association réclame l'interdiction des balades en calèche

"C’est inadmissible que dans une ville comme Barcelone, considérée comme ‘l’amie des animaux’, des faits pareils se produisent de nos jours, et que des activités archaïques comme les promenades en calèche puissent encore exister", s’emporte l’association, qui réclame purement et simplement l’interdiction de l’activité dans la ville.

Une interdiction que n’a pas évoquée la Ville, dans un communiqué publié ce dimanche où elle annonce qu’elle va se pencher très attentivement sur les circonstances de la mort du cheval. "Le rôle du conseil municipal de Barcelone est de défendre les droits des animaux et la loi" et d’être attentif au bien-être animal, a expliqué Janet Sanz, la maire adjointe à l’écologie. Et elle précise que la Ville va étudier différentes mesures pour éviter que cela ne se reproduise. La police, de son côté, a ouvert une enquête pour maltraitance d'animaux. Toutefois, des policiers sont aussi dans le collimateur, pour avoir tardé à appeler le vétérinaire.

Muy malas noticias desde #Barcelona. Ayer, un caballo utilizado para paseos con turistas, fue sacrificado tras...

Posted by Turismo Responsable FAADA on  Saturday, August 15, 2015

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter