A bord d’Air Force One, Donald Trump se fait piéger... par le canular téléphonique d'un comédien

A bord d’Air Force One, Donald Trump se fait piéger... par le canular téléphonique d'un comédien

International
DirectLCI
BLAGUE - Un comédien a réussi à appeler le président des Etats-Unis dans son avion, en se faisant passer pour un sénateur.

C’est un coup de com’ qu’il entend bien faire durer le plus longtemps possible. John Melendez, un comédien américain, a réussi à faire un canular au président des Etats-Unis Donald Trump : l’homme s’est fait passer pour le sénateur démocrate du New Jersey Robert Menendez, et est parvenu à entrer en contact par téléphone avec Donald Trump mercredi soir alors qu’il se trouvait à bord de l'avion présidentiel Air Force One.


L'acteur, fier de son succès, a diffusé un enregistrement de la conversation sur son podcast, "The Stuttering John Podcast", dans laquelle on peut entendre une voix qui semble être celle de Donald Trump. "Vous avez traversé des épreuves difficiles, et je pense que c'était un peu injuste, mais félicitations", dit-il au "sénateur", un temps poursuivi pour corruption avant que les charges à son encontre ne soient finalement abandonnées.

Ils ont parlé immigration

Les deux hommes poursuivent ensuite leur conversation, passant de l'immigration au remplacement du juge Anthony Kennedy à la Cour suprême.


Le comédien a raconté avoir appelé la Maison Blanche en se faisant passer pour un assistant du sénateur, après avoir laissé un numéro de portable, et, in fine, avoir été mis en contact avec le président à bord d'Air Force One. 


John Melendez a tenté de faire mousser le plus possible cette histoire, peur reprise au départ... Il a dû poster un certain nombre de messages sur Twitter, avant que les médias et les internautes ne se penchent réellement dessus. 

Mais visiblement devant le peu d’émoi suscité par son information, le comédien a fait partager une nouvelle fois son info, le 29 juin. Un brin énervé : "Je trouve stupéfiant que les médias ne prennent pas conscience du fait que j'ai totalement trompé le président et que je l'ai contacté en moins de deux heures alors qu'il était sur Air Force One. Honte à vous, NBC, CNN, et le Hufftington Post. Je vous fournis une histoire sur un plateau !", écrit-il.

Des poursuites ?

L'anecdote a finalement commencé à circuler, reprise notamment par le Daily Mail. Mais l’histoire est-elle finie ? Il y a quelques heures, le comédien, décidément très actif sur Twitter, a posté une rafale de tweets sur son compte, indiquant que "les services secrets sont à la porte de chez moi, j’imagine qu’ils viennent de la part de mon vieil ami Donald", et dit craindre d’être arrêté. Il raconte rester derrière sa porte et ne pas ouvrir, mais que ses voisins lui ont confirmé que les agents ont montré leur plaque.

Reste que certains internautes, comme cette écrivaine, se sont cependant inquiétés de voir qu’accéder au président américain était si simple. "Si Stuttering John est capable de faire une farce à Donald Trump et de passer  un appel en direct d'Air Force One, que diable est capable de faire Vladimir Poutine ?"

Sollicitée par l'AFP, sur cette histoire surprenante qui pose de nombreuses questions sur le protocole permettant d'avoir accès au président, la Maison Blanche n'avait pas répondu vendredi après-midi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter