À Disneyland ou dans un stade de foot : ces méga-centres qui vaccinent à tour de bras

Le parc d'attraction Disneyland à Anaheim en Californie a été réquisitionné comme méga-centre de vaccination depuis le 13 janvier 2021.

VACCINATION - Stades aux États-Unis ou en Espagne, parc d'attraction... si le vaccinodrome ne prend guère en France, d'autres pays ont fait le choix de centres de vaccination beaucoup plus grands pour accélérer l'injection des doses.

Alors que la France annonçait mercredi 3 mars avoir dépassé le cap des trois millions de premières doses injectées, certains pays comme les États-Unis et l'Espagne tablent sur des stratégies de vaccination intensive en réquisitionnant des supermarchés ou des stades de football. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

500 par jours à Poissy... 7000 à Disneyland

En Californie, c'est le parc d'attraction de Disneyland, fermé depuis 10 mois en raison de la pandémie qui a été réquisitionné le 15 janvier 2021 pour faire office de vaccinodrome. Ce méga-centre de vaccination, qui va se transformer en drive-in, a pour objectif d'administrer 7000 doses par jour. À titre de comparaison, le premier centre de vaccination qui avait ouvert en France à Poissy au début du mois de janvier, avait pour objectif de vacciner 500 personnes par jour. Dans le même ordre d'idée, la centaine de centres de vaccination ouverts ce week-end en Ile-de-France permettront d'administrer 14.000 doses.

Avec 40 millions d'habitants, la Californie est l'État le plus peuplé des États-Unis, et il était aussi l'un des plus touchés ces derniers mois, après avoir franchi la barre des 30.000 morts du virus au mois de janvier. 

Il y a aussi le stade géant de Phoenix, en Arizona, celui de Los Angeles ou encore le circuit automobile de Dallas qui écoule entre 7000 et 10.000 doses de vaccins par jour.

De jour comme de nuit, le site est ouvert et les bénévoles vaccinent les automobilistes directement dans leurs voitures. À peine le temps de relever le t-shirt et la dose est administrée. Les vaccinés attendent ensuite 15 minutes pour vérifier qu'il n'y ait pas d'effets secondaires et peuvent repartir chez eux. 

Autre exemple en date, le stade Ratliff dans la ville d'Odessa (Texas) qui avait réquisitionné près de 80 bénévoles pour vacciner 13.000 personnes entre le 24 janvier et le 10 février. Un rythme intensif qui permet aux État-Unis de vacciner plus d'un million de personnes par jour. Si la cadence est maintenue, 75% de la population devrait être vaccinée d'ici dix mois. Dans l'état actuel des choses, 

Lire aussi

350 à 400 doses par heure au Wanda Metropolitano

En Espagne, c'est le stade de l’Atlético Madrid qui a été transformé en centre de vaccination. Situé en proche banlieue de la capitale espagnole, le Wanda Metropolitano, a accueilli jeudi 25 février, pompiers, policiers et personnels de la protection civile qui ont reçu les premières doses du vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19.

Selon la présidente de la région de Madrid, Isabel Diaz Ayuso, l'objectif est de vacciner en priorité "les professionnels en premières lignes", pompiers, policiers et personnels de la protection civile, les enseignants d’écoles publiques et privées, avec à terme une cadence moyenne de 350 à 400 personnes toutes les heures. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination ouverte à tous les plus de 55 ans lundi, annonce Véran

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Lire et commenter