A la BBC, les hommes gagnent (beaucoup) plus que les femmes

A la BBC, les hommes gagnent (beaucoup) plus que les femmes

International
DirectLCI
DISCRIMINATION – Depuis 2016, la BBC est contrainte de publier les salaires supérieurs à 165.000 euros par mois. Un souci de transparence qui met en lumière d’importantes inégalités de rémunération entre hommes et femmes. 40 employées ont décidé de monter au créneau.

"Nous vous appelons toutes à agir sans attendre." Dans un courrier adressé ce dimanche au directeur de la BBC, Tony Hall, plus de 40 employées du célèbre groupe de médias britannique demandent de régler la question des écarts de salaires entre hommes et femmes. Des documents, rendus publics la semaine dernière, révèlent effectivement à quel point les célébrités masculines sont grassement payées comparé à leurs homologues féminines.


Ces documents répondent à une demande de transparence, imposée par la Première ministre Theresa May. Les salaires supérieurs à 165.000 euros par mois doivent dorénavant être publiés. En pôle position de cette liste des gros salaires, on retrouve le présentateur vedette, Chris Evans. A 51 ans, il gagne ainsi 2,2 millions de livres par an, soit environ 2,8 millions d'euros annuels. Une coquette somme reçue pour avoir animé une matinale sur BBC Radio 2, le Breakfast Show, et avoir co-présenté l'émission automobile Top Gear pendant une petite saison, en 2016. 

Le présentateur vedette gagne cinq fois plus que la présentatrice la mieux payée

Pour trouver une femme dans cette prestigieuse liste, il faut descendre à la neuvième place. Et là, le montant n'est en rien comparable. Claudia Winkleman gagne entre 450 000 et 500 000 livres, soit entre 510 et 550 000 euros, soit 1/5e du salaire de Chris Evans.


Une inégalité visible également au-delà de ce cas individuel : les deux tiers des plus gros salaires (96 en tout) sont versés ... à des hommes. Et en moyenne, ces hommes (les mieux payés du groupe donc) gagnent quatre fois plus que les femmes (pourtant elles aussi les mieux payées). A travail égal, le salaire n'a donc rien d'égal.

Discrimination raciale

La lettre ouverte adressée au directeur général n'est pas la seule pression exercée. Une députée travailliste, Harriet Harman, salue le fait que "le voile soit levé sur cette discrimination à la BBC". Elle explique au micro de la chaîne que "même si tout le monde pense que c'est outrageux, nous pouvons y faire quelque chose. La BBC doit donner l'exemple. C'est de l'argent public et les gens ne veulent pas qu'il soit dépensé de façon injuste."


Autre soutien, celui de la Première ministre. "Je veux que les femmes soient payées autant que les hommes", réclame Theresa May, là aussi dans une interview accordée à la BBC. Tony Hall assure que ces écarts seront résorbés d'ici 2020. Une date trop lointaine pour les plaignantes qui réclament d'"agir dès maintenant".


Pour ne rien arranger, ce listing montre également une discrimination raciale. Sur les 96 plus gros salaires, seuls dix animateurs ne sont pas ... blancs. Six d'entre eux sont noirs et quatre sont asiatiques.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter