À son retour de vacances, elle reçoit une facture de téléphone de 31.000 euros

À son retour de vacances, elle reçoit une facture de téléphone de 31.000 euros
International

DATA ABROAD – Une Britannique de 19 ans a eu une très mauvaise surprise à son retour de vacances en Turquie : une note salée de son opérateur. Depuis, Shannon alerte les médias sur son cas et dénonce une surfacturation.

C’est la mauvaise surprise du retour de vacances à l’étranger : la facture exorbitante de votre opérateur téléphonique. Une touriste britannique vient d’en faire l’amère expérience, rapporte le site du Daily Mail . A son retour de Turquie, elle a eu la surprise de voir son opérateur lui réclamer la somme rondelette de 21.000 livres sterling, soit près de… 31.000 euros.

La jeune fille de 19 ans avait pourtant été prévoyante. Avant de partir, elle souscrit à une offre qui lui permet d’avoir 30 Mo de données à l’étranger pour 170 euros. Les premiers jours de vacances en famille se passent bien : outre le soleil et la plage, Shannon profite d’Internet sur son smartphone et publie notamment des photos sur son compte Facebook tout en surfant sur le Web. Mais l’idylle ne durera pas.

À LIRE AUSSI >> Astuce geek : désactiver les données à l'étranger sur son smartphone

Des messages d’alerte

Quelques jours après son arrivée, la jeune fille se met à recevoir un SMS l'informant que son forfait est dépassé. "Je suis devenue complètement folle, c'était un choc total", raconte-t-elle au site du tabloïd anglais. Un choc qui ne l’inquiète pas davantage, dans un premier temps. "Je pensais que c'était mon père qui se moquait de moi et de mon addiction aux réseaux sociaux." Dans le doute, elle décide toutefois de couper la transmission de données à l’étranger.

Sauf que. Les SMS de son opérateur ne s’arrêtent pas. "J'ai commencé à recevoir chaque jour des messages me disant que j'en avais pour 1.800 euros de dépassement, dans un autre pour 420 euros…" Le montant flirte alors avec les 6.000 euros. Remonté, le père prend contact avec l’opérateur de sa fille et exige le blocage de la connexion du smartphone. Le problème semble alors réglé.

Shannon dénonce une surfacturation

Mais, à leur retour en Ecosse, le couperet tombe : Shannon doit 31.000 euros à son opérateur téléphonique. Elle décide alors d’alerter les médias et dénonce une surfacturation de l’opérateur, qui a assuré qu’il allait étudier son cas. "Je ne comprends pas pourquoi, s’ils ont coupé ma connexion, des données ont continué à être chargées", s’interroge-t-elle.

À LIRE AUSSI >> Astuce geek : utilisez Google Maps sans connexion Internet

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent