Abou Bakr al-Baghdadi tué "comme un chien" en Syrie : comment Trump a détaillé le raid américain contre le chef du groupe Etat islamique

Mort d'al-Baghdadi : le récit de l’opération commando contre al-Bagdadi
International

TERRORISME - Le chef de l'EI a été tué au cours d'une opération militaire dans le nord-ouest de la Syrie, a annoncé Donald Trump ce dimanche avec de nombreux détails. Le terroriste a fait exploser son gilet chargé d'explosifs pour se suicider après s'être réfugié dans un tunnel.

Abou Bakr al-Baghdadi est mort. Après des années de traque, les Etats-Unis ont lancé une opération commando dans le nord de la Syrie qui a conduit à la mort du chef du groupe Etat islamique. Ce dernier a déclenché un gilet chargé d'explosifs alors qu'il était cerné par les forces américaines. Il est mort "comme un chien", a expliqué Donald Trump à grands renforts de détails.  Voici ce que l'ont sait sur ce raid.

Huit hélicoptères à cinq kilomètres de la frontière turque

C'est aux abords de Baricha, un village du nord-ouest syrien et situé à environ cinq kilomètres de la frontière avec la Turquie, que l'opération s'est déroulée. "Nous sommes restés dans sa citadelle durant deux heures et, après avoir récupéré des documents, nous sommes partis." "C'était comme regarder un film", a raconté le président, relatant comment il avait visionné en temps réel le raid américain grâce à des caméras embarquées par les forces spéciales. Une vidéo, publiée par des activistes syriens et relayée par la télévision d'Etat irakienne Al  Iraqiya TV, témoigne du raid. 

En vidéo

Trump annonce la mort d'Al Baghdadi : sa déclaration intégrale

"Il est mort comme un chien"

"Il est mort après avoir été poursuivi dans un tunnel, a détaillé Donald Trump au cours de sa conférence de presse (...) Onze enfants ont été retirés par nos forces, et n'ont pas été tués. Les seuls qui restaient étaient Baghdadi avec trois de ses enfants. (...) "Il a déclenché son gilet (d'explosifs), se tuant ainsi que les trois enfants", a dit Donald Trump. Il est mort "comme un chien", a ajouté le président américain dans un discours télévisé.

"Le voyou qui a tellement voulu intimider les autres a passé ses derniers moments dans une véritable peur, en totale panique et dans l'effroi, terrifié par les forces américaines qui fondaient sur lui", a détaillé Donald Trump. "Il est mort après avoir couru dans un tunnel sans issue, gémissant, pleurant et criant". 

Baghdadi identifié en quinze minutes

Réfugié dans un tunnel lors de l'assaut des commandos américains, Abu Bakr al-Bahgdadi a fait déclenché un gilet d'explosifs.  "Il a déclenché son gilet (d'explosifs), se tuant ainsi que les trois enfants", a dit Donald Trump. Il est mort "comme un chien", a ajouté le président américain en précisant ensuite que l'identité de Bahgdadi a été rapidement vérifiée - en seulement 15 minutes.

"Un grand nombre de combattants" de Daech morts dans l'opération

Donald Trump a précisé que des terroristes avaient été capturés, et qu'un "grand nombre" d'entre eux ont été tués, dont deux femmes, deux des épouses du chef de l'EI. Selon l'habitant de Baricha interrogé par l'AFP, la carcasse d'un minibus carbonisé, touché par des bombardements, se trouve sur place. "Il y a une maison écroulée, des tentes et une voiture civile endommagées avec deux morts à l'intérieur", a-t-il ajouté. Selon l'OSDH, il y a au moins neuf morts.

Trump remercie la Russie, la Turquie, l'Irak et les Kurdes

Le chef de l'Etat américain a tenu à remercier la Russie, la Turquie, la Syrie, l'Irak et les Kurdes, pour leur participation à l'opération : "La Russie nous a aidé, nous permettant de survoler certaines zones, de même que l'Irak. Les Kurdes nous ont donné des renseignements militaires. La Turquie savait où nous allions, nous avons survolé certains de leurs territoires. " Les forces kurdes en Syrie, réagissant dans la matinée avant l'annonce de Donald Trump, ont salué une "opération historique" menée grâce à un "travail conjoint des renseignements" avec Washington. Même tonalité du côté turc : "En préalable à l'opération américaine dans la province d'Idleb en Syrie la nuit dernière, des échanges d'informations et une coordination ont eu lieu entre les autorités militaires des deux pays", a affirmé dans un tweet le ministère turc de la Défense. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter