Accident de train à Hoboken : "Tous ceux qui voyageaient debout se sont envolés"

DirectLCI
DRAME - Après le désastreux accident de la gare de Hoboken, dans la banlieue de New York jeudi 29 septembre, les passagers survivants ont commencé à témoigner de la violence de l'impact

Un train a foncé jeudi matin sans pouvoir s'arrêter dans la gare de Hoboken (New Jersey) dans la banlieue de New York, à une heure de pointe. Un dernier bilan fait état d'un mort et de 114 blessés. 


Le gouverneur du New Jersey, Chris Christie a refusé de spéculer sur les causes du drame. Dix jours après les attentats de New York et du New Jersey qui ont fait 31 blessés, il a simplement souligné "n'avoir aucune indication que ceci puisse être autre chose qu'un accident tragique". 


Défaillance technique du système de freinage ou erreur humaine étaient les hypothèses les plus souvent avancées par les médias et certains experts.

Lire aussi

Nous n'avons jamais ralentiJim Finan, un passager du train

Selon Michael Larson, un autre employé de la compagnie interrogé par CNN, le train a enfoncé les butoirs avec une telle violence qu'il s'est soulevé et a provoqué un effondrement de la verrière au-dessus des rails. 


"Nous n'avons jamais ralenti", a raconté un passager du train, Jim Finan, interrogé sur la télévision Fox News. "On a enfoncé le butoir de plein fouet. Après il y a eu de la panique, des gens ont essayé de briser les vitres". Il a confirmé que le train était bondé: "tous ceux qui voyageaient debout se sont envolés" sous le choc, a-t-il indiqué.


L'un des agents interrogé par l'AFP a expliqué que "le plafond de la gare s'était effondré au-dessus de lui".  Il a aussi indiqué que certaines personnes qui se trouvaient sur le quai au moment de l'arrivée du train ont été happées sur son passage. 

Le conducteur du train a été hospitalisé

William Blaine, un conducteur de la compagnie, qui se trouvait à proximité du lieu de l'accident, a expliqué qu'un système d'alerte du conducteur, ainsi qu'un système de freinage automatique étaient en principe opérationnel en cas de vitesse trop élevée - mais on ignore pour l'instant pourquoi ils n'ont pas fonctionné. Il a estimé que le train était entré en gare à une vitesse 

d'environ 48 km/h. 


"Le conducteur du train a été grièvement blessé. Il se trouve dans un hôpital local et coopère avec les forces de l'ordre dans le cadre de l'enquête", a indiqué le gouverneur du New Jersey.

Hoboken est située juste en face de Manhattan, de l'autre côté de la rivière Hudson, et beaucoup de gens font la navette tous les jours par les transports en commun. 

   

Les secours, pompiers et policiers, étaient massivement déployés sur les lieux de l'accident, a constaté une photographe de l'AFP. Tous les trains passant par la gare de Hoboken ont été temporairement suspendus, ont annoncé les services de secours.


En attendant l'arrivée des experts, la vice-présidente du NTSB, Bella Dinh-Zarr, a rappelé qu'un accident avait déjà eu lieu dans cette gare en mai 2011. Un train de banlieue avait là aussi enfoncé les butoirs, faisant une trentaine de blessés légers. Les enquêteurs examineront les éventuelles similitudes entre les deux accidents, selon elle.


La candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton s'est dite "bouleversée" tandis que son rival républicain Donald Trump a tweeté ses "condoléances". 

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter