Accident mortel en Ecosse : les secours interviennent... trois jours plus tard

Accident mortel en Ecosse : les secours interviennent... trois jours plus tard

FAITS DIVERS - Une femme grièvement blessée et son compagnon mort ont été découverts dans une voiture. Victimes d'un accident en Ecosse signalé trois jours plus tôt par téléphone à la police, cette dernière ne comprend pas pourquoi il n’y a pas eu de suite à cet appel.

Pourquoi la police a-t-elle mis autant de temps avant d’agir ? C’est la question que se posent bon nombre d'Écossais depuis mercredi, après qu'un conducteur a été retrouvé mort et sa compagne gravement blessée mercredi, alors que la sortie de route de leur véhicule avait pourtant été signalée aux forces de l'ordre dès dimanche. Une enquête a donc été ouverte pour comprendre ce qu’il s’est passé du côté de la police.

Les deux victimes ont été retrouvées mercredi vers 9 h 50 (10 h 50 heure de Paris) près de Stirling, a indiqué la police écossaise. Agé de 28 ans, le conducteur était déjà mort, tandis que la passagère, 25 ans, a été immédiatement hospitalisée à Glasgow dans un "état critique."

Il aura fallu un nouvel appel

La police a reconnu que l'accident lui avait signalé dès dimanche, mais sans expliquer pourquoi elle n'avait pas immédiatement donné suite. "Un appel a été passé à la police dimanche matin au sujet d'une voiture qui était sortie de la route", a déclaré Kate Thomson, une responsable de la police locale. "Pour des raisons qui font actuellement l'objet d'une enquête, ce signalement n'a pas été suivi d'effet", a-t-elle indiqué, précisant qu'il avait fallu un nouvel appel, mercredi, pour que la police réagisse.

Ce retard a suscité la colère du père de la jeune femme, qui a exprimé son incompréhension sur Facebook en se demandant comment le premier signalement de l'accident avait pu être ainsi "ignoré" par la police. Le père du conducteur décédé a affirmé de son côté qu'une réaction immédiate n'aurait pas pu sauver son fils "mort sur le coup". "Mais je crois que cela aurait pu faire une différence" pour la jeune femme, a-t-il déclaré dans le journal Daily Record.

Un député du Parlement écossais, Willie Rennie (parti libéral-démocrate), s'est également emparé de l'affaire en s'interrogeant sur l'opportunité d'ouvrir une "enquête indépendante plus large" que celle de la police. "Tout le monde est d'accord pour reconnaître que laisser passer trois jours entre l'appel initial (...) et la découverte du couple est inacceptable."
 

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Jean Castex veut "mettre le paquet sur la vaccination" en mars et avril

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Lire et commenter