Accord avec l'Iran : Macron refuse que "d'autres grandes puissances décident" pour l'Europe

International
UNION EUROPENNE - A Aix-la-Chapelle, en Allemagne, Emmanuel Macron a plaidé jeudi, au côté de la chancelière allemande Angela Merkel, pour une "souveraineté européenne" face au choix de Donald Trump de sortir de l'accord sur le nucléaire iranien.

L'Union européenne va-t-elle durcir le ton d'un cran face à Donald Trump ? C'est en tout cas la tonalité du discours tenu par Emmanuel Macron jeudi, à Aix-la-Chapelle, à l'occasion d'un discours de remise du prix Charlemagne récompensant l'action du chef de l'Etat français en faveur de l'Europe. 


Au côté de la chancelière allemande Angela Merkel, Emmanuel Macron a plaidé pour une "souveraineté européenne" face à la menace qui pèse sur la paix au Proche-Orient. Il a fait référence, sans le citer, à la récente décision de Donald Trump de rejeter l'accord sur le nucléaire iranien signé par son prédécesseur Barack Obama en 2015. 

"Construire la paix"

"Nous avons fait le choix de construire la paix et la stabilité au Proche et Moyen-Orient", a plaidé Emmanuel Macron. "D'autres puissances ont décidé de ne pas respecter leur propre parole. Devons nous pour autant renoncer à nos propres choix ?"


Le chef de l'Etat a également estimé que "si nous acceptons que d'autres grandes puissances alliées se mettent en situation de décider pour nous, en nous faisant courir les pires risques, alors nous ne sommes plus souverains". 


Des propos qui rejoignent le durcissement diplomatique européen face au président américain, ce dernier ayant menacé les entreprises étrangères présentes en Iran de subir des sanctions si elles persistaient à commercer avec ce pays malgré la récente décision américaine. Jeudi matin, Angela Merkel et Emmanuel Macron ont en outre appelé à la "désescalade" après des tirs iranien sur la partie du Golan occupée par Israël, la chancelière allemande estimant qu'il en allait désormais "de la guerre ou de la paix". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter