Accord de Paris : quand la diplomatie française corrige la vidéo de la Maison Blanche sur le climat

DirectLCI
GUERRE SUR TWITTER - La Maison Blanche a publié une vidéo dans laquelle elle justifie la décision des Etats-Unis de se retirer de l'Accord de Paris. Ce qui a fait réagir le ministère des Affaires étrangères français, qui a publié à son tour une vidéo afin de leur répondre.

La France n'est pas d'accord avec les Etats-Unis, et elle le fait savoir. Jeudi 1er juin, la Maison Blanche publiait une vidéo de 34 secondes dans laquelle elle expliquait pourquoi le pays se retire de l'accord de Paris sur le climat. Une décision qui a fait un tollé auprès des 195 pays signataires... dont la France. 


D'où la tentative de justification américaine sur Twitter. "L'accord de Paris est un mauvais accord pour l'Amerique, peut-on lire dans le post du compte officiel de la présidence. Il plombe la compétitivité et les emplois américains." La Maison Blanche poursuit : "L'accord a été mal négocié et impose des objectifs irréalistes pour les Etats-Unis en donnant toute latitude à la Chine." Et de conclure sur les retombées écologiques qui seraient minimes selon elle : "Si tous les signataires menaient à bien leur engagement au cours du siècle, l'impact sur le climat serait moindre."  

Et la réponse de la France a été presque immédiate. Le lendemain, France Diplomacy, compte anglophone du ministère des Affaires étrangères français, a publié des corrections en rouge sur la vidéo anti-accord de Paris. "Nous avons regardé la vidéo de la Maison Blanche sur l'Accord de Paris. Nous ne sommes pas d'accord - alors nous l'avons modifiée. #MakeThePlanetGreatAgain", explique le ministère en légende. Un hashtag en référence au discours d'Emmanuel Macron depuis l'Elysée après l'annonce de Donald Trump. Le chef de l'Etat avait déclaré en langue anglaise "Make our planet great again", détournement de la célèbre formule de Donald Trump "Make America Great Again". 

"Se retirer de l'Accord de Paris est une mauvaise chose pour l'Amérique et le monde." L'accord est "équilibré et flexible, élaboré de sorte à ce que tous les pays y contribuent équitablement". Enfin, le gouvernement français conclut en soutenant que cela représente "un pas dans la bonne direction". "Si nous ne faisons rien, nous risquons de dépasser 5 degrés, ce qui serait catastrophique."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter