Accusation de harcèlement sexuel : le ministre britannique de la Défense démissionne

Accusation de harcèlement sexuel : le ministre britannique de la Défense démissionne

International
GRANDE BRETAGNE - Le ministre britannique de la Défense Michael Fallon a démissionné mercredi. Il avait été accusé d'avoir posé sa main sur le genou d'une journaliste au cours d'un dîner.

Sous le feu des critiques, Michael Fallon jette l'éponge. Accusé de harcèlement sexuel, le ministre britannique de la Défense a démissionné mercredi, a indiqué un porte-parole du ministère. Le ministre avait été accusé d'avoir posé sa main sur le genou d'une journaliste au cours d'un dîner, lors de la conférence du parti conservateur, en 2002. Michael Fallon a déclaré à la BBC que son comportement dans le passé n'avait "peut-être pas été à la hauteur". 


Dans sa lettre de démission, Michael Fallon a expliqué qu'"un certain nombre d'allégations avaient fait surface à propos des ministres ces derniers jours", dont certaines concernaient son "comportement dans le passé". "Beaucoup d'entre elles sont fausses, mais j'accepte que dans le passé, je n'ai pas toujours suivi les hauts standards requis par l'Armée, que j'ai eu l'honneur de représenter", continue-t-il dans sa lettre, retranscrite sur le site de la BBC.

"Mon dieu. Sir Michael Fallon vient de démissionner du ministère de la Défense", a twitté son accusatrice, Julia Hartley-Brewer, ajoutant: "Je doute que la raison en soit mon genou". Interrogée sur la chaîne SkyNews, elle s'est dit "incroyablement choquée", rappelant que l'incident avait eu lieu il y a quinze ans. "J'imagine qu'il y a d'autres accusations à venir", a-t-elle commenté, ajoutant: "Je doute vraiment que ce soit à cause de mon genou, et si c'est le cas c'est vraiment absurde et fou".


Cette démission intervient au moment où de nombreux hommes politiques britanniques sont visés par des accusations du même type.  Les médias britanniques ont rapporté l'existence d'une liste contenant les noms de 40 parlementaires, dont six ministres, accusés d'abus, une liste établie par d'anciennes collaboratrices.

En vidéo

Le ministre du Commerce international britannique accusé de harcèlement

Un autre de ses proches alliés, le vice-Premier ministre Damian Green, est accusé de harcèlement sexuel, des accusations qu'il réfute. Une ancienne militante du Parti conservateur, Kate Maltby, l'accuse d'avoir posé sa main sur son genou lors d'un rendez-vous dans un pub en 2015, et de lui avoir envoyé un SMS "suggestif". Le secrétaire d'Etat chargé du commerce international Mark Garnier a lui reconnu avoir affublé sa secrétaire d'un surnom à caractère sexuel et de lui avoir demandé d'acheter des sex toys. En outre, une membre du Parti travailliste, Bex Bailey, a déclaré avoir été victime d'un viol par un autre membre du parti, plus âgé et plus expérimenté qu'elle, lors d'un événement organisé par sa famille politique en 2011, alors qu'elle avait 19 ans.


Theresa May a invité les chefs de partis politiques à discuter de la question du harcèlement sexuel lundi. Elle souhaite que soit mise en place "une procédure de plainte commune, transparente, et indépendante pour tous ceux qui travaillent au parlement". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

#BalanceTonPorc, le hashtag qui réveille les consciences contre le harcèlement

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter