Accusations de "meurtre", frappes sur Alep, terrorisme... Poutine répond en exclusivité aux questions de TF1

DirectLCI
ENTRETIEN EXCLUSIF - Mardi, Vladimir Poutine a refusé de se rendre en France et de rencontrer François Hollande. Il a néanmoins accepté de rencontrer les équipes de TF1 pour leur accorder un entretien. Retrouvez son interview en intégral diffusée mercredi 12 octobre.

Ses apparitions à la télévision se font rares, encore plus en Europe. Mais au lendemain de son refus de se rendre en France pour assister à une réunion sur la Syrie à l’Elysée, Vladimir Poutine a accordé un entretien exclusif aux équipes de TF1.

Ce sont des théories politiques" (à propos des accusations de meurtre)Vladimir Poutine

A ceux qui l’accusent d’incitation au meurtre en Syrie, Vladimir Poutine répond : "théorie politique insensée". A propos des réfugiés, il nie aussi toutes les accusations et toute responsabilité.


Il dit avoir comme objectif de "créer toutes les conditions nécessaires pour que les gens retrouvent leur foyer en Syrie" et dit avoir conscience que des milliers d’innocents souffrent encore.


Enfin, il veut combattre le terrorisme et éviter que les djihadistes n’utilisent les gens "comme des boucliers".

Poutine ouvre la porte ?

Mercredi, le président russe s’est entretenu au téléphone avec son homologue français et la chancelière allemande, Angela Merkel. François Hollande a rappelé "l'urgence absolue" d'un cessez-le-feu en Syrie, a rapporté son entourage. Depuis quelques jours, Paris et Moscou sont en froid en raison du soutien apporté par les Russes aux frappes aériennes sur la ville syrienne d'Alep, qui font chaque jour de nombreuses victimes civiles.

   

Dans un communiqué, le Kremlin a indiqué que Vladimir Poutine avait répondu qu'il espérait que les discussions prévues samedi à Lausanne entre les chefs de la diplomatie russe et américaine soient "fructueuses" pour rechercher une solution au conflit syrien.

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter