Ado palestinien brûlé vif : crainte d'une spirale des représailles en Israël

Ado palestinien brûlé vif : crainte d'une spirale des représailles en Israël

CONFLIT - Les troubles s'étendent à la communauté arabe d'Israël après la mort d'un adolescent palestinien, brûlé vif apparemment en représailles au meurtre de trois jeunes Israéliens. Son cousin, un adolescent américain, aurait été battu par la police.

La loi du Talion fait craindre des violences généralisées en Israël et dans les Territoires palestiniens. Après la découverte des corps de trois étudiants israéliens enlevés le 12 juin, la région menace de s'embraser : un adolescent palestinien aurait été brûlé vif et son cousin, un citoyen américain arrêté jeudi par la police, aurait été battu. Il doit comparaître ce dimanche devant un tribunal israélien, alors que les tirs de roquettes de la bande de Gaza contre le sud d'Israël n'ont pas discontinué, laissant craindre une escalade du conflit.

Mohammad Abou Khdeir, 16 ans, a été kidnappé mardi soir dans le quartier de Chouafat à Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël. Selon des responsables et médias palestiniens, il a été enlevé et tué par des juifs extrémistes en représailles au rapt des trois étudiants , attribué par Israël au Hamas qui dément. Les rapports préliminaires d'autopsie palestiniens, cités par l'agence palestinienne Maan, ont indiqué la présence de fumée dans ses poumons, signifiant qu'il était encore en vie lorsque son corps a été brûlé. Le garçon a également été blessé à la tête, mais "ce sont les brûlures qui couvraient 90% du corps qui sont la cause directe de son décès", a précisé le procureur général Mohammad Al-Ouweiwi. Il a "été brûlé de l'intérieur et de l'extérieur, car il a probablement été forcé à boire du carburant", a déclaré le ministre palestinien chargé de Jérusalem.

"Profonde inquiétude"

La police israélienne a également arrêté jeudi à Chouafat son cousin Tareq Abou Khdeir, âgé de 15 ans et citoyen américain, après l'avoir battu, selon ses parents. Il comparaîtra devant un tribunal de Jérusalem dimanche. Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montre des hommes cagoulés, visiblement des policiers, tabasser une personne menottée, à demi inconsciente. La porte-parole de la police n'a pu confirmer s'il s'agissait de Tareq Abou Khdeir, mais a précisé que ce dernier faisait partie d'un groupe de six Palestiniens arrêtés jeudi. Il était, selon elle, armé d'une fronde et a attaqué la police.

Les Etats-Unis ont fait part de leur "profonde inquiétude" et ont appelé à une "enquête rapide, transparente et crédible" sur l'"usage excessif de la force" dont aurait été victime le jeune homme. Malgré la propagation des violences, le ministre israélien de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovitch a néanmoins exclu un début de nouvelle Intifada, en allusion aux deux précédents soulèvements populaires palestiniens. "Je ne vois pas une troisième Intifada", a-t-il dit lors d'une tournée dans le nord du pays. Sur le terrain, la situation semble explosive : sur le front de Gaza, une trentaine de projectiles ont été tirés sur le sud d'Israël au cours des dernières 48 heures, dont huit roquettes interceptées par le système de défense antimissile, selon le dernier bilan de l'armée.

Lire aussi >> Adolescents israéliens tués : la vengeance, jusqu'où ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Marghe remporte "The Voice 2021"

EN DIRECT - Israël/Palestine : plus de 150 morts depuis la reprise des violences, l'essentiel à Gaza

Covid-19 : ces pays européens qui ont déjà assoupli les règles aux frontières pour les touristes

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Bigard, Lalanne et Chalençon, têtes de file d'une manifestation anti-masques à Lyon

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.