Affaire avec l'Ukraine : Donald Trump a bien demandé à son homologue d'enquêter sur Joe Biden

International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

ETATS UNIS - Selon un document déclassifié publié ce mercredi sur le site de la Maison Blanche, Donald Trump a bien demandé au président ukrainien d'enquêter sur Joe Biden, son principal rival dans le camp démocrate.

C'est un argument de poids pour ceux qui plaident pour une destitution de Donald Trump. La Maison Blanche a mis en ligne ce mercredi la retranscription de l'échange téléphonique entre le président américain et son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky. Daté du 25 juillet 2019, le document confirme que Donald Trump a sollicité le président Zelensky pour enquêter sur Joe Biden, son rival démocrate pressenti pour représenter le parti à la prochaine élection présidentielle.

"On parle beaucoup du fils de Biden, du fait que Biden a arrêté la procédure, et beaucoup de gens veulent savoir, ce serait donc formidable si vous pouviez faire quelque chose avec le procureur général", a déclaré le président américain selon ce résumé, visible de tous. Un résumé présenté par l'équipe de Donald Trump comme étant un "mémo" de la conversation à partir des "notes et souvenirs" des personnes présentes, et "non d'une retranscription verbatim de la discussion". "Biden s'est vanté d'avoir arrêté l'accusation, alors si vous pouviez vous renseigner (...) Tout ça me semble horrible", a-t-il ajouté.

Aussitôt l'échange relayé, Donald Trump a réagi via Twitter : "Les démocrates vont-ils s'excuser après avoir vu ce qui a été dit lors de l'appel avec le président ukrainien ? Ils devraient, il s'agissait d'un appel parfait - je les ai eu par surprise !"

Après la publication du compte-rendu, le président américain Donald Trump a affirmé ne pas avoir exercé "la moindre pression" sur l'Ukraine. "Il n'y a pas eu la moindre pression", a déclaré le milliardaire, visiblement en colère, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. "C'est probablement la plus grande chasse aux sorcières de l'histoire américaine (...) C'est une honte", a-t-il ajouté.

Selon le locataire de la Maison Blanche, les médias avaient présenté cet échange téléphonique comme "un échange sorti tout droit de l'enfer", or la transcription démontre, selon lui, qu'il s'agissait d'un "échange anodin".

Lire aussi

Le président américain est soupçonné d'avoir fait pression sur l'Ukraine pour tenter de nuire à l'ancien vice-président démocrate Joe Biden qui pourrait être son adversaire à la présidentielle 2020. Le fils de ce dernier, Hunter, a travaillé pour un groupe gazier ukrainien à partir de 2014. "Je suis actuellement aux Nations unies où je représente notre pays, mais j'ai autorisé la publication demain (mercredi) de la transcription complète (…) de ma conversation téléphonique avec le président ukrainien", avait tweeté le président américain. "Vous verrez qu'il s'agissait d'un appel amical et en tous points convenable", avait-il poursuivi. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter