Meurtre de George Floyd : ouverture du procès de Derek Chauvin sous haute tension

Meurtre de George Floyd : ouverture du procès de Derek Chauvin sous haute tension

VIOLENCES POLICIÈRES - Le procès du policier Derek Chauvin, accusé d’avoir tué George Floyd lors de son interpellation, s’ouvre lundi 8 mars à Minneapolis, sous les yeux du monde entier.

C’est un "dossier pénal emblématique, l'un des plus importants de l'Histoire" américaine. L’avocat Neal Katyal, pèse ses mots. A partir de ce lundi 8 mars, il portera l'accusation contre Derek Chauvin, le policier blanc accusé d'avoir tué George Floyd le 25 mai 2020 à Minneapolis.

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Derek Chauvin, ancien agent remis en liberté sous caution à l'automne, devait être jugé avec ses collègues Alexander Kueng, Thomas Lane, et Tou Thao. Pour éviter une salle d'audience bondée en pleine pandémie, un juge a renvoyé leur procès à l'été. La justice du Minnesota se consacrera donc exclusivement aux lourdes accusations pesant sur Derek Chauvin, pour "meurtre" et "homicide involontaire".

Neuf mois plus tôt, il avait interpellé George Floyd à Minneapolis avant de le plaquer au sol et de le menotter. Les images du genou du policier, pressé sur le cou du quadragénaire noir qui le suppliait de pouvoir respirer avant de tomber inconscient, s’étaient rapidement propagées. Des mouvements d’indignation au nom de "Black Lives Matter" étaient alors nés partout dans le monde pour réclamer justice.

Accusation rarissime pour un policier

Ce procès est hors-normes d’abord sur le fond, car il sera celui des méthodes policières. "Qu'un policier soit inculpé pour usage abusif de la force est déjà rare aux États-Unis, alors pour meurtre..." souligne Ashley Heiberger, un ancien policier reconverti dans le conseil et la formation. Les condamnations de policiers pour meurtre se comptent sur les doigts d'une main, les jurés ayant, selon lui, "une tendance à leur donner le bénéfice du doute". Mais dans l'affaire Derek Chauvin, les faits sont tellement troublants qu'aucun policier ne s'est élevé en soutien de l'accusé, ce qui est rarissime, souligne Ashley Heiberger. Il faudra tout de même l'unanimité des douze jurés pour qu'il soit déclaré coupable. 

On s'attend à ce qu'ils essaient de faire oublier la vidéo, en accusant George de tous les maux- Ben Crump, avocat de la famille Floyd

La défense plaidera non-coupable. Derek Chauvin "a fait exactement ce qu'il a été entraîné à faire" pour interpeller un suspect récalcitrant, a expliqué son avocat, Eric Nelson, invoquant un geste autorisé et conforme à sa formation. Selon lui, George Floyd est mort d'une overdose au fentanyl, un opiacé retrouvé en effet dans le corps de l'Afro-Américain, mais écarté par le médecin légiste qui a estimé que la mort était plutôt due à "la pression exercée sur son cou".

L’accusation, quant à elle, compte prouver que le policier a multiplié les gestes dangereux et inadéquats au cours de ses 19 ans de carrières. Il a été la cible de 22 plaintes et enquêtes internes, selon un dossier public, et plusieurs fois la question d’une pression allant "au-delà du raisonnable" sur le cou de suspects a été pointée du doigt.

Procès sous haute tension

Ce procès est également hors-normes sur la forme : audiences retransmises en direct, stars du prétoire, sécurité renforcée. Les autorités craignent des débordements et ont mobilisé des milliers de policiers et soldats de la Garde nationale en prévention. Les abords du tribunal, ont quant à eux été équipés de barbelés et de barrières en béton.

Dimanche 7 mars, des milliers de personnes ont défilé à Minneapolis, derrière un cercueil blanc recouvert de roses rouges. Ils scandaient "Pas de justice, pas de paix !" et les banderoles affichaient les derniers mots de George Floyd : "Je ne peux pas respirer".

Lire aussi

Les débats de fond commenceront le 29 mars et le verdict du procès n'est pas attendu avant fin avril.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Lire et commenter