Affaire Harvey Weinstein : le producteur déchu espère régler ses poursuites au civil pour 44 millions d'euros

International

Toute L'info sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

JUSTICE - L'ancien producteur d'Hollywood Harvey Weinstein, accusé publiquement par plus de 80 femmes pour des faits de harcèlement, d'agression sexuelle et de viol, aurait trouvé un accord financier pour se départir de ses poursuites judiciaires au civil.

44 millions de dollars pour se départir de ses poursuites judiciaires au civil. L'ancien producteur Harvey Weinstein, dont les dénonciations multiples ont fait émerger le mouvement #MeToo, a trouvé un accord financier avec plusieurs de ses victimes présumées et de ses créanciers, selon le Wall Street Journal et le New York Times. L'accord n'a pas encore été signé, mais viserait d'après les quotidiens américains à englober toutes les procédures au civil intentées contre l'ancien magnat d'Hollywood, y compris au Canada et au Royaume-Uni. Ces suites judiciaires englobent donc les faits de harcèlement et harcèlement sexuel, passibles de poursuites au civil mais pas au pénal aux Etats-Unis.

30 millions pour les victimes et les créanciers

Selon le Wall Street Journal, environ 30 millions de dollars iraient au groupe de demandeurs comprenant les victimes présumées, les créanciers de la maison de production de Weinstein - en faillite depuis l'année dernière - et certains anciens employés. L'accord amiable couvrirait également la procédure entamée par le procureur de l'Etat de New York, notamment pour s'assurer que les victimes présumées seraient bien indemnisées. Le solde rembourserait les frais d'avocat des associés de Harvey Weinstein.

Le quotidien indique également que les 44 millions d'euros prévus dans l'accord seraient versés par les compagnies d'assurance de Harvey Weinstein et de sa maison de production. Sollicitée par l'AFP, sa porte-parole s'est refusée à tout commentaire.

Voir aussi

Un procès au pénal en septembre

Depuis octobre 2017, plus de 80 femmes ont accusé publiquement Harvey Weinstein, 67 ans, de les avoir violées, agressées ou harcelées sexuellement. Cet accord n'exempte donc pas l'ancien producteur des poursuites pénales qui le visent. En 2018, il a été inculpé pour deux accusations pour des faits de viol remontant à 2006 et 2013, sur deux femmes différentes. Il devra se présenter pour son procès pour agression sexuelle présumée en septembre et risque la prison à perpétuité en cas de condamnation.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter