Affaire Khashoggi : un média turc révèle des extraits de l'enregistrement du meurtre

International
ENQUÊTE - Alors que le corps de Jamal Khashoggi n'a toujours pas été retrouvé, un mois et demi après la disparition du journaliste, le site turc Haberturk a révélé des extraits audio présentés comme l'enregistrement du meurtre survenu au consulat saoudien d'Istanbul.

Un mois et demi après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi au consulat saoudien d’Istanbul, de nouveaux éléments surgissent dans les médias étrangers. Ainsi, relayé par la RTBF, le site turc Haberturk a révélé des enregistrements sonores réalisés sur les lieux du drame. On peut ainsi entendre la victime dire "Lâchez ma main ! Qu'est-ce que vous faites ?", alors qu’il est pris par le bras en entrant dans le consulat saoudien.


Dans la foulée, quatre agents du consulat auraient emmené le journaliste dans une autre aile de l’enceinte, où figuraient le consul Mohammad al-Otaibi et Maher Abdulaziz Mutreb. Ce dernier, chef de l’équipe de 15 agents venus à Istanbul pour éliminer le dissident, aurait alors déclaré que le "traître" va recevoir une "peine méritée" et sera "puni".

Sept minutes de lutte et de torture

Les enregistrements qui suivent font alors état de sept minutes de lutte, d’insultes et de torture, précise Haberturk, qui ajoute que 19 appels téléphoniques auraient été réalisés entre le quartier général du consulat et l'Arabie Saoudite après le drame. Des appels à destination de Saud al-Qahtani, conseiller du prince saoudien Mohammed ben Salmane.


Alors que le corps de Jamal Khashoggi n'a toujours pas été retrouvé, la Turquie a promis de révéler ces bandes sonores du meurtre du journaliste saoudien. Des bandes sonores que ne veut pas écouter le président des Etats-Unis Donald Trump, qui affirme que le prince saoudien "MBS" "pourrait très bien" avoir été au courant du meurtre de Jamal Khashoggi.


"Nous avons l'enregistrement, je ne veux pas l'écouter (...) car c'est un enregistrement de souffrance", a-t-il déclaré dans un entretien à Fox News diffusé dimanche. "J'ai été intégralement briefé, il n'y aucune raison pour que je l'écoute",  a-t-il poursuivi. "Je sais exactement ce qui s'est passé (...) c'était très violent, très brutal et horrible".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter