Réapparition de Peng Shuai : la France "attend" que la joueuse "parle"

Réapparition de Peng Shuai : la France "attend" que la joueuse "parle"

POLÉMIQUE - Les médias d'État chinois ont publié dimanche une série de séquences censées montrer que tout va bien pour Peng Shuai, qui était introuvable depuis début novembre. "Il faut que les autorités chinoises lui permettent de parler", a réagi Jean-Yves Le Drian au Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro.

Comme si de rien n'était. Portée disparue depuis qu'elle a accusé un ex-responsable du Parti communiste de l'avoir contrainte à un rapport sexuel, Peng Shuai a fait sa première apparition publique ce dimanche, après la diffusion d'images sur les réseaux sociaux samedi. La star chinoise du tennis a été vue à un tournoi de tennis à Pékin, selon les photos officielles de l'événement.

Vêtue d'une veste de sport bleu marine et d'un pantalon de survêtement blanc, Peng Shuai apparaît sur des photos des Fila Kids Junior Tennis Challenger Finals, publiées sur le compte officiel Weibo du China Open. 

Toute l'info sur

Disparition de Peng Shuai : le monde s'inquiète pour la joueuse de tennis chinoise

Une vidéo de l'événement, postées sur Twitter par Hu Xijin, influent rédacteur en chef du Global Times, montre la championne debout au milieu d'un groupe d'invités dont les noms sont annoncés au public qui applaudit. Un journaliste du Global Times a tweeté une autre vidéo montrant Peng Shuai signant des autographes pour des enfants dans ce qui semble être le même stade avant de poser pour des photos avec eux. 

Lire aussi

La veille, des images diffusées sur les réseaux sociaux

Hu Xijin, qui revendique une certaine proximité avec le pouvoir, avait également publié la veille deux vidéos de la joueuse "dînant avec son entraîneur et des amies dans un restaurant" à Pékin et tournées le jour même, selon lui.

Le Drian : "Il faut que les autorités chinoises lui permettent de parler"

Sur les images, Peng Shuai est entourée de deux femmes avec lesquelles elle partage un repas et du vin dans un lieu bruyant. Un homme est assis face à la joueuse et la conversation concerne "des matches". "Demain, c'est le 20 novembre" (samedi), dit-il, avant de se voir interrompre par l'une des convives : "C'est le 21" (demain dimanche). L'échange, qui semble mis en scène, est filmé en soirée au téléphone portable par une personne non identifiée. 

"Sur cette affaire, je n’attends qu’une chose, c’est que Peng Shuai parle", a réagi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, dimanche au Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro. "Il faut que les autorités chinoises lui permettent de parler. Si d’aventure cela lui était interdit, on serait amené à en tirer quelques conséquences diplomatiques."

En vidéo

Le Grand Jury du 21 novembre 2021

Le monde du sport et la communauté internationale ont accru leurs pressions sur la Chine pour faire connaître la situation de Penh Shuai. Le Royaume-Uni a exhorté samedi soir la Chine à "fournir de toute urgence des preuves vérifiables de sa sécurité et de sa localisation".  L'ONU a aussi demandé des preuves qu'elle se porte bien, et plusieurs pays, dont les États-Unis et la France, se sont dit "préoccupés", alors que le hashtag #WhereisPengShuai (#OùestPengShuai) s'est répandu comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. Certains des plus grands noms du tennis se sont exprimés sur cette affaire, notamment Serena Williams, Novak Djokovic et Naomi Osaka. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 72.000 contaminations en 24 heures, un pic jamais atteint, selon O. Véran

Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.