Affaire Skripal : les découvertes de Londres sur le poison confirmées

Affaire Skripal : les découvertes de Londres sur le poison confirmées

International
DirectLCI
DIPLOMATIE - L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a confirmé jeudi 12 avril les découvertes du gouvernement britannique sur l'origine du poison utilisé contre un ex-espion russe et sa fille installés en Angleterre. Londres a réitéré ses accusations contre la Russie, et en appelle au Conseil de sécurité de l'ONU.

Ce qui était une piste sérieuse est devenu une réalité. D’après les conclusions de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) ce jeudi, le poison utilisé contre un ex-espion russe en Angleterre a été conçu par Moscou. Les autorités britanniques en appellent désormais au Conseil de sécurité de l’ONU, qui devrait se réunir la semaine prochaine.


Dans son communiqué, l’OIAC confirme "les découvertes du Royaume-Uni quant à l'identité de l'agent chimique toxique utilisé à Salisbury qui a blessé grièvement trois personnes". En clair : le poison est bel et bien un agent innervant de type militaire de la famille Novitchok, de conception soviétique. Pour permettre à l'OIAC de procéder à ses propres analyses, la justice britannique avait autorisé en mars des prélèvements de sang sur les Skripal, ainsi que sur un policier britannique qui avait été intoxiqué en leur portant secours. 

En vidéo

IOULIA SKRIPAL VA DE MIEUX EN MIEUX

"Le Kremlin doit apporter des réponses"

S'appuyant sur ces conclusions, Londres a réitéré ce jeudi ses accusations contre Moscou. "Il ne peut y avoir aucun doute sur ce qui a été utilisé et il n'y a pas d'explication alternative sur le responsable - seule la Russie a les moyens, le mobile et l'expérience en la matière", a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson. Et d'ajouter : "Le Kremlin doit apporter des réponses". Ces dernières pourraient être apportées ces prochaines heures, puisque Londres a demandé une réunion au Conseil de sécurité de l'ONU. Objectif ? Discuter des conclusions de l'enquête. Nul doute que Moscou bottera en touche une nouvelle fois, dénonçant une "provocation" occidentale et une "campagne anti-russe".


Ioulia Skripal, la fille de l'ancien agent, a pu sortir de l'hôpital ce lundi, un mois et demi après son admission en soins intensifs dans un état critique. L'état de son père est en constante amélioration mais il reste hospitalisé, selon les médecins qui le suivent. Le policier blessé a quant à lui déjà quitté l'hôpital. Sergueï Skripal est un ancien colonel du service de renseignement de l'armée russe qui a été condamné en 2006 pour "haute trahison", accusé d'avoir vendu des informations aux Britanniques. Il a bénéficié en 2010 d'un échange d'espions organisé entre Moscou, Londres et Washington, et s'est installé au Royaume-Uni. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter