Affaire Skripal : Moscou expulse 60 diplomates américains en réponse à des mesures similaires prises par Washington

COUP POUR COUP - La Russie annonce ce jeudi l'expulsion de 60 diplomates américains et la fermeture du consulat des Etats-Uni à Saint-Petersbourg. Une façon symétrique de répondre à la décision, lundi, des Etats-Unis d'expulser 60 diplomates russes et de fermer le consulat russe de Seattle.

La réponse se veut à la mesure de l'attaque. Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, annonce ce jeudi 29 mars 2018 l'expulsion de 60 diplomates américains et la fermeture du consulat des Etats-Unis à Saint-Pétersbourg. Cette décision fait suite à l'annonce, trois jours plus tôt, par Washington d'expulser  60 diplomates russes et de fermer le consulat russe de Seattle. 


Des mesures réciproques qui montrent que le ton se durcit entre les deux puissances depuis que la Grande-Bretagne, soutenue par de nombreux États, tient Moscou pour responsable de l'empoisonnement avec un produit innervant, le 4 mars, de l'ex-agent russe Sergueï Skripal et de sa fille sur le sol britannique. 

En vidéo

Affaire Skripal : Moscou riposte aux accusations de Londres

Pour marquer leur soutien à la Grande-Bretagne, outre les Etats-Unis, une quinzaine de pays dont la France, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, l'Ukraine, la Pologne, le Canada ou l'Australie ont annoncé en début de semaine des expulsions coordonnées de plus de 140 diplomates russes. 

Des décisions qualifiées d'"absolument inadmissibles" par Sergueï Lavrov, qui estime qu'elles "ont été prises contre [la Russie] sous une forte pression des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne". Moscou a clamé, à maintes reprises, son innocence et accuse Londres de ne "pas vouloir entendre ses réponses".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ex-espion russe empoisonné : une affaire au parfum de guerre froide

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter