Ahmad Massoud, symbole de la résistance face aux talibans

Ahmad Massoud à Paris en mars dernier pour inaugurer une plaque en hommage à son père.

PORTRAIT - Fils du légendaire commandant Massoud, Ahmad Massoud veut devenir le principal visage de la résistance contre l'occupation des talibans. Mais son manque de soutien et le refus de la communauté internationale de l'aider compromettent ses chances de succès.

Depuis que Kaboul est tombé le 16 août, la résistance tente de s'organiser pour éviter que l'Afghanistan ne tombe définitivement aux mains des talibans. Elle s'est installée dans la vallée du Panshir, dernière région du pays qui n'est pas sous la domination des talibans, autour de deux hommes l'ex-vice-président Amrullah Saleh et Ahmad Massoud. 

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Ahmad Massoud est le fils du commandant Massoud, assassiné par Al-Qaida en 2001. Après la mort de son père, symbole de la résistance contre les talibans entre 1996 et 2001, il fuit tout d'abord au Tadjikistan. Il décide avec sa famille de finalement s'installer en Iran ou il restera dix ans avant de s’envoler pour Londres pour y obtenir un diplôme en relations internationales.

En 2016, sous la pression de son entourage, il fait le choix de rentrer en Afghanistan pour y commencer une carrière politique, alors que lui se voyait davantage devenir astronaute. Au cours de cette même année, il prend la tête de la fondation Massoud qui œuvre pour la paix avec des programmes éducatifs et culturels notamment et qui promeut des aides économiques et sociales.

Depuis 2019, il est à la tête d’une coalition politique appelée "Front pour la résistance", qui a pour principal objet la lutte contre les talibans.

Un déficit de légitimité en Afghanistan

Surnommé le "nouveau lion du Panchir", en hommage au surnom de son père, "le lion du Panchir", Ahmad Massoud aspire à marcher sur ses traces.

"J'écris aujourd'hui depuis la vallée du Panjshir, prêt à suivre les traces de mon père, avec des combattants moudjahidines qui sont prêts à affronter à nouveau les talibans", écrit-il dans une lettre adressée à Bernard-Henri Lévy. Le choix de se réfugier dans le Panchir n'a rien d'anodin pour Massoud, c’est de là que son père a mené la résistance face aux talibans, vingt-cinq ans plus tôt. "Il se sent porteur d'un héritage, il prend des habits du lionceau et il se dit : "S'il faut que quelqu'un entre en résistance, c'est à moi de le faire", analyse Gilles Dorronsoro, professeur de sciences politiques à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,

"Ahmad Massoud n'a pas de position officielle dans le régime, c'est quelqu'un qui n'a pas de soutien fort en Afghanistan hors du Panchir", selon le chercheur. 

Lire aussi

Alors Ahmad Massoud a décidé d'aller chercher des soutiens en dehors d'Afghanistan. Il a signé plusieurs tribunes dans différents quotidiens de la presse internationale, dont le Washington Post ou le Journal du dimanche en France. 

Dans sa lettre pour le philosophe Bernard-Henri Lévy, Massoun demande l'aide de la France. "La France est notre dernier recours, le seul espoir qui nous reste.", avant d'exhorter "BHL", ami de son père de relayer son message auprès d'Emmanuel Macron. "Nous ne pouvons pas mener ce combat seuls et nous manquons cruellement d’armes, de munitions, de ravitaillement."

Reste à voir si son appel sera entendu, à l'heure ou aucun pays ne semble prêt à intervenir en Afghanistan. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Plus de 200 arrestations à Melbourne lors de manifestations contre les restrictions sanitaires

Covid-19 : les experts sanitaires américains se prononcent contre une 3e dose de vaccin pour tous

Algérie : l'ancien président Abdelaziz Bouteflika est mort

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.