Afghanistan : des élections présidentielles sous la menace talibane

Afghanistan : des élections présidentielles sous la menace talibane

DirectLCI
ELECTIONS - Les Afghans ont commencé ce samedi matin à voter dans le calme, malgré les menaces, pour choisir le successeur du président Hamid Karzaï, qui ne peut pas se représenter pour un troisième mandat.

Qui aura la lourde tâche de guider l’Afghanistan dans une ère nouvelle et incertaine ? Samedi, dès 7 heures (4h heure de Paris), les quelque 6000 bureaux de vote disséminés à travers le pays ont ouvert pour le premier tour de cette élection présidentielle tendue. Hamid Karzaï, au pouvoir depuis 2001, ne pourra pas se représenter, la Constitution du pays ne lui permettant pas de briguer un troisième mandat.

Huit candidats sont en lice pour lui succéder, alors qu’il est le seul homme à avoir dirigé ce pays pauvre et enclavé de quelque 28 millions d'habitants. "Je suis venue voter pour quelqu'un qui peut apporter une paix durable au pays. Je veux que mon vote soit une claque au visage des talibans", a déclaré à Kaboul Laila Neyazi, une femme au foyer de 48 ans couverte d'une burqa.

Un test majeur menacé par les talibans

Aucun incident notable n'était signalé une heure après le début du scrutin que les rebelles talibans ont juré de perturber par tous les moyens . Lors de la précédente présidentielle en 2009, ils avaient mené plusieurs attaques matinales qui avaient découragé des électeurs.

Cette toute première passation de pouvoir d'un président afghan démocratiquement élu à un autre est considérée comme un test majeur pour la stabilité du pays et la solidité de ses institutions, alors que le retrait des forces occidentales fait craindre qu'il ne retombe dans le chaos.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet