Deux explosions dans Kaboul : les Talibans aux portes de la capitale ?

Deux explosions dans Kaboul : les Talibans aux portes de la capitale ?

INTERNATIONAL - Quatre personnes ont été tuées mardi soir dans un attentat impliquant un véhicule piégé et des assaillants à pied dans la capitale de l'Afghanistan, Kaboul.

Mardi, Kaboul a été le théâtre de deux fortes explosions à deux heures d'intervalle. Chacune a été suivie par des tirs nourris. Quatre personnes ont notamment été tuées et une vingtaine de blessées dans un attentat impliquant un véhicule piégé et des assaillants à pied dans la capitale de l'Afghanistan, à proximité du domicile du ministre afghan de la Défense, le général Bismillah Mohammadi qui est sain et sauf.

Un attentat perpétré par les talibans ?

 Des "terroristes ont fait détoner une voiture remplie d'explosifs dans une zone résidentielle de Kaboul (...) Après cela, un certain nombre de terroristes sont entrés dans des maisons et ont affronté les forces de sécurité", a expliqué le porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur, Mirwais Stanekzai. "Tous les assaillants ont été tués (...) la zone est désormais sécurisée", a-t-il également précisé en fin de soirée.  Si l'attentat n'a pas été revendiqué, Washington a estimé que cet attentat portait la "marque" des talibans.

Lire aussi

Mardi soir, de nombreux habitants de Kaboul sont montés sur les toits ou descendus dans les rues pour soutenir, aux cris de "Allah Akbar", les forces afghanes qui tentent depuis trois mois d'endiguer une offensive-éclair des talibans, au cours de laquelle ces derniers se sont emparés de vastes territoires ruraux. Des combats urbains, meurtriers pour les civils, opposent depuis plusieurs jours les talibans aux forces afghanes dans la ville méridionale de Lashkar Gah. L'armée afghane a appelé mardi ses habitants à l'évacuer avant une opération pour en déloger les insurgés.

La ville de Lashkar Gah particulièrement touchée

"Nous allons affronter" les talibans et "les combattre durement", a averti le général Sami Sadat, plus haut gradé de l'armée dans le Sud afghan, dans un message audio adressé aux habitants de Lashkar Gah, "Nous ne laisserons pas un seul taliban en vie (...) Partez dès que possible afin que nous puissions entamer notre opération", a-t-il poursuivi. Mardi, la Mission de l'ONU en Afghanistan (Unama) a exprimé dans un tweet "sa profonde inquiétude pour les civils afghans à Lashkar Gah, où les 

combats s'intensifient", appelant à "la cessation immédiate des combats dans les zones urbaines" sous peine de "conséquences catastrophiques". Elle a indiqué qu'au moins 40 civils avaient été tués et 118 blessés ces dernières 24 heures au cours des combats dans Lashkar Gah. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.