Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

CONFLIT - Le groupe État islamique a revendiqué les deux attaques qui ont visé des véhicules des forces de sécurité des talibans à Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, samedi et dimanche.

Les talibans avaient promis de ramener la paix et la sécurité à leur retour au pouvoir. Le groupe État islamique en Afghanistan (EI-K) semble vouloir les contredire. Ce weekend, deux attaques à la bombe ont pris pour cible des combattants talibans. Celles-ci ont été revendiquées par le groupe terroriste.

Dans deux communiqués via son organe de propagande Amaq, il a affirmé être l'auteur de "trois attentats à la bombe distincts" ayant visé trois "véhicules des talibans" samedi à Jalalabad, puis d'une autre "attaque à la bombe" dimanche 19 septembre contre "un véhicule des talibans" dans cette grande ville de l'est de l'Afghanistan.

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Dimanche, un véhicule transportant des combattants talibans a été pris pour cible près d'un échangeur routier en direction de la capitale, Kaboul. Selon des témoins cités par la presse locale, plusieurs talibans ont été transportés à l'hôpital après l'explosion.

Le Nangarhar, principal foyer des rebelles du groupe EI-K

Une attaque similaire avait eu lieu moins de 24 heures plus tôt. La triple explosion, qui a visé des véhicules des forces de sécurité des talibans a fait au moins deux morts et 19 blessées. Une photo prise sur place et obtenue par l'AFP montrait un pickup vert de la police, surmonté du drapeau blanc des talibans, à l'arrêt, le capot tordu et presque à la verticale, au milieu de débris divers.

Jalalabad est la capitale du Nangarhar, principal foyer des rebelles du groupe État islamique en Afghanistan (EI-K), rivaux des talibans et qui avaient revendiqué l'attentat sanglant qui avait tué plus de 100 personnes à l'aéroport de Kaboul, fin août.

Lire aussi

Ces attaques représentent les premiers attentats meurtriers recensés depuis le départ des dernières troupes américaines du pays, le 30 août dernier. Les talibans étaient revenus au pouvoir à la mi-août à la faveur du retrait des forces américaines et de l'effondrement du gouvernement afghan, soutenu par Washington. Les insurgés islamistes avaient alors assuré que la fin de la présence militaire occidentale allait permettre de mettre fin aux violences qui déchirent le pays depuis des décennies.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Tempête Aurore : une "mini-tornade" frappe une commune du Finistère et détruit une maison

Tempête Aurore : ce qui vous attend ce soir et cette nuit de la Bretagne à Paris

EN DIRECT - Tempête Aurore : routes coupées, toitures envolées... des dégâts dans le sillage des rafales

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand toujours au coude-à-coude

EXCLUSIF - "On ne connaissait pas Nordahl Lelandais" : pour la première fois, des invités du mariage où a été enlevée Maëlys témoignent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.