Afghanistan : la crainte d'un recrutement massif d'enfants par des groupes armés

Afghanistan : la crainte d'un recrutement massif d'enfants par des groupes armés

DROITS DES ENFANTS - Selon l'Unicef, près de 10 millions d'enfants ont désespérément besoin d'une aide humanitaire. Notamment ceux enrôlés dans des groupes armés.

"Ceux qui sont les moins responsables de cette crise en paient le prix fort." Près de deux semaines après la reprise de l'Afghanistan par les talibans, l'Unicef s'inquiète du sort réservé aux enfants. Hervé Ludovic, le représentant de l'ONG dans le pays, a estimé jeudi que près de 10 millions d'entre eux ont désespérément besoin d'une aide humanitaire. Notamment car certains sont enrôlés par des groupes armés.

Selon l'Unicef, plus de 550 enfants ont été tués et plus de 1400 blessés depuis le début de l'année en Afghanistan. "Il s'agit d'une crise de la protection de l'enfance dans un pays qui est déjà l'un des pires endroits au monde pour être un enfant", estime l'ONG. Et cette dernière d'avancer des chiffres pour appuyer son propos : au total, 3,7 millions d'enfants ne sont pas scolarisés, dont 2,2 millions de filles. En outre, plus de 3000 violations graves ont été signalées contre 2863 enfants.

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

"Tarir le recrutement"

Si l'avancée fulgurante des talibans a pu accentuer l'enrôlement des plus jeunes dans leurs rangs, le recours aux enfants pour faire la guerre en Afghanistan n'est pas une nouveauté. Déjà, en 2017, le président américain Donald Trump s'était engagé à "tarir le recrutement" des "terroristes" parmi les enfants. Un recrutement qui s'explique essentiellement par la pauvreté, selon les experts. Les parents, incapables de pourvoir aux besoins des petits, peuvent en effet être amenés à les confier sans le savoir à des extrémistes.

Des recruteurs emmènent ainsi des enfants dans des écoles coraniques au Pakistan pour suivre des études religieuses. En théorie seulement. Dans les faits, ils sont victimes d'un lavage de cerveau. "Selon des proches des garçons recrutés, à l'âge de 13 ans, les enfants éduqués par les talibans ont acquis des compétences militaires dont l'usage d'armes à feu, et la production et la pose d'engins explosifs", a noté HRW dans un rapport. 

Lire aussi

Ahmad Shaheer, auteur d'une thèse sur les madrasas pakistanaises à l'Université Al-Azhar du Caire, a confirmé à l'AFP que ces écoles ont coutume de recruter dans les familles pauvres d'Afghanistan. Et que parfois s'enclenche un processus de radicalisation des petits, coupés de leurs familles. Selon lui, dix à vingt mille enfants afghans seraient ainsi passés par les écoles pakistanaises.

En vidéo

Retrait américain d'Afghanistan : l'heure du bilan

À l'heure où les talibans règnent à nouveau dans le pays, l'Unicef, présente sur place, veut intensifier son action. Et tente tant bien que mal de prendre en charge chaque enfant. "Vous en avez vu beaucoup à l'aéroport la semaine dernière - des familles désespérées soulevant leurs fils et leurs filles par-dessus le mur d'enceinte ; des enfants désemparés perdus dans la foule", a commenté jeudi Hervé Ludovic lors d'un point presse. 

"Lorsque nous avons vu ces scènes, l'équipe de sécurité d'Unicef Afghanistan et notre équipe de protection de l'enfance se sont rendues directement à l'aéroport. Elles ont passé des nuits entières à s'occuper des enfants qui avaient été séparés ou abandonnés dans le chaos et le désespoir de l'évacuation. Samedi, nous avons réuni ces enfants avec leurs familles."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Soldat tué au Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, un militaire de 34 ans au parcours "admirable"

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

EN DIRECT - Covid-19 : 7980 personnes hospitalisées, dont 1571 en soins critiques

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.