Afghanistan : les talibans crient victoire depuis le palais présidentiel de Kaboul

Afghanistan : les talibans crient victoire depuis le palais présidentiel de Kaboul

KABOUL - Après une journée aux portes de la capitale, les talibans sont entrés dans Kaboul et ont proclamé leur victoire depuis le palais présidentiel. En fuite à l'étranger, le président Ashraf Ghani a reconnu sa défaite.

Ce sont des images qui soldent une offensive d'une dizaine de jours seulement à travers l'Afghanistan. En direct sur la chaîne de télévision Al Jazeera, des combattants talibans ont crié victoire ce dimanche 15 août à l'intérieur même du palais présidentiel de Kaboul, la capitale, quitté quelques heures plus tôt par le président Ashraf Ghani. 

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

"Notre pays a été libéré et les moudjahidines sont victorieux en Afghanistan", s'est félicité un insurgé depuis le palais à Al Jazeera. Un responsable aurait déclaré à un journaliste de la chaîne arabe avoir passé huit ans à Guantanamo, la prison américaine destinée aux détenus présumés complices  d’Al-Qaïda. Armes à la main ou posées sur des bureaux en bois, les talibans ont été filmés en train d'arpenter les couloirs du bâtiment officiel, proclamant leur victoire dans les cris, ou installés dans de larges fauteuils dorés. Autour d'un bureau, des combattants ont également récité le Coran, selon ces mêmes images (voir ci-dessous). En fin de soirée ce dimanche, on pouvait apercevoir le drapeau des talibans flottant au dessus du palais présidentiel. 

Au même moment, les évacuations de ressortissants et diplomates étrangers se poursuivaient à bord d'avions militaires depuis l'aéroport sécurisé de Kaboul. Tandis que les vols commerciaux ont été suspendus jusqu'à nouvel ordre, des centaines de personnes se sont attroupés ce dimanche soir à l'intérieur de l'aéroport, mais aussi sur le tarmac comme en attestent ces images, en espérant pouvoir fuir le pays désormais aux mains des talibans.

Lire aussi

En fuite à l'étranger, le président afghan a reconnu ce dimanche soir que les insurgés islamistes avaient "gagné avec le jugement de leurs glaives et de leurs fusils et sont à présent responsables de l'honneur, de la possession et de l'auto-préservation de leur pays". Tout en justifiant avoir fui le pays aux côtés de ses proches collaborateurs pour éviter un "bain de sang". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

EN DIRECT - Covid-19 : les indicateurs encore stables en réanimation malgré la hausse des admissions

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.