Afghanistan : les talibans ouvrent la porte à la poursuite des évacuations après le 31 août

Une file d'Afghans devant un avion militaire américain à l'aéroport de Kaboul, le 19 août 2021.

DATE BUTOIR - Joe Biden avait maintenu le 31 août pour le retrait définitif des troupes américaines, sous pression des talibans qui n'avaient accepté aucun délai. Ce mercredi, les insurgés se sont engagés à laisser partir les Américains et les Afghans à risque après la date annoncée.

Les talibans semblaient pourtant inflexibles, menaçant déjà de "conséquences" si les troupes américaines ne se retiraient pas au 31 août, comme prévu. Finalement, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a affirmé que les talibans s'étaient engagés à laisser partir les Américains et les Afghans "à risque" encore en Afghanistan, et ce, même après la date annoncée.

"Les talibans ont pris des engagements en public et en privé pour fournir et permettre un passage sûr aux Américains, aux autres étrangers, et aux Afghans à risque, dans le futur, après le 31 août", a ainsi déclaré le secrétaire d'État lors d'une conférence de presse.

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Cette décision vient confirmer l'annonce faite dans l'après-midi par le diplomate allemand Markus Potzel qui, à l'issue d'une rencontre avec l'un des représentants des insurgés au Qatar, a assuré que les talibans autoriseraient des Afghans à quitter leur pays à bord de vols commerciaux après le 31 août. 

Le chef adjoint du bureau politique des talibans au Qatar Sher Abbas Stanekzai "m'a assuré que les Afghans possédant des documents valides continueront à avoir la possibilité de voyager sur des vols commerciaux après le 31 août", a-t-il détaillé. 

Le diplomate, envoyé spécial de l'Allemagne en Afghanistan, a précisé avoir discuté "de la nécessité urgente" d'avoir "un aéroport de Kaboul qui fonctionne" comme condition préalable au travail des ONG et des diplomates en Afghanistan. Une position rejointe par le chef de la diplomatie américaine.

L'aéroport, point névralgique de la crise

"Les talibans ont signifié clairement qu'ils ont un fort intérêt à conserver un aéroport en fonctionnement. Nous, et le reste de la communauté internationale ont fortement intérêt à cela, principalement afin de s'assurer que quiconque veut quitter (l'Afghanistan) peut le faire après le 31 (août) en utilisant l'aéroport", a ajouté Antony Blinken lors de sa conférence de presse.

Selon lui, les pays environnants à l'Afghanistan étudient "s'ils peuvent jouer un rôle pour garder l'aéroport ouvert une fois que notre contingent militaire partira ou, si nécessaire, le rouvrir s'il ferme pour un certain temps"

Lire aussi

Antony Blinken n'a cependant pas précisé si les États-Unis maintiendraient une présence diplomatique après le 31 août. Mardi, le président américain avait refusé toute extension de la présence de troupes américaines après le 31 août, malgré les demandes appuyées de ses alliés européens. 

Le Royaume-Unie, la France ou l'Allemagne avaient exprimé leur crainte de ne pas avoir le temps d'évacuer leurs ressortissants et les Afghans à risque, d'ici mardi prochain.

En vidéo

Kaboul sous le joug des talibans : reportage au cœur de la capitale afghane

Cette date butoir promettait d'être compliquée à tenir pour les États-Unis eux-mêmes. Selon les évaluations, il resterait près de 1500 Américains à évacuer d'Afghanistan. Et ce sont encore des milliers d'Afghans qui sont massés devant l'aéroport de la capitale, prêts à tout pour fuir leur pays, désormais aux mains des talibans.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.