Afghanistan : les talibans remercient les pays qui ont réuni un milliard d'euros de dons

Les talibans restaurent la charia en Afghanistan

SOUTIEN - Les talibans ont remercié mardi la communauté internationale après une réunion d'urgence qui a permis de réunir 1,2 milliard de dollars pour l'Afghanistan. Une somme destinée à éviter une catastrophe humanitaire.

Des centaines de millions d'euros pour éviter le pire. À l'issue d'une réunion d'urgence orchestrée par l'ONU et qui s'est tenue lundi, 1,2 milliard de dollars (environ un milliard d'euros) a été réuni pour aider l'Afghanistan. Un geste salué ce mardi 14 septembre par les talibans, désormais seuls maitres du pays.

"Nous remercions et saluons l'engagement du monde (...) et leur demandons de poursuivre leur aide à l'Afghanistan", a déclaré Amir Khan Muttaqi, ministre des Affaires étrangères du nouveau gouvernement afghan. "L'Émirat islamique", le nom que les talibans donnent à leur régime, "fera de son mieux pour donner cette aide aux personnes dans le besoin de manière totalement transparente", a assuré Amir Khan Muttaqi.

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Pourquoi un tel geste de générosité envers le pays désormais dirigé d'une main de fer par les talibans ? Car depuis leur retour au pouvoir, l'Afghanistan est en partie à l'arrêt. Notamment en raison de l'interruption des flux financiers avec l'étranger qui perfusaient une économie sinistrée par plus de 40 ans de guerres. La situation devient ainsi critique pour des millions d'Afghans, déjà affectés par une sécheresse aiguë et les conséquences de la pandémie du Covid-19, en plus des séquelles de décennies de guerres. 

Selon l'ONU, en l'absence de soutien, la quasi-totalité de la population afghane (97%) risque de basculer sous le seuil de pauvreté l'an prochain, contre 72% aujourd'hui.

Lire aussi

"Les États-Unis doivent faire preuve de générosité"

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a poussé lundi la communauté internationale à dialoguer avec les talibans, quand nombre de pays refusaient jusqu'alors de fournir directement de l'aide au nouveau régime pour tenter de le faire plier. "Si nous voulons faire progresser les droits de l'Homme pour le peuple afghan, le meilleur moyen est d'aller de l'avant avec l'aide humanitaire" et de s'en servir comme d'un "levier" pour "tous les autres aspects qui préoccupent la communauté internationale", a-t-il argumenté, citant notamment "le terrorisme", "la drogue" ou les droits humains. 

Si la liste des donateurs n'a pas encore filtré, les États-Unis - qui ont dépensé 2000 milliards de dollars en 20 ans de conflit afghan - ont d'ores et déjà annoncé le montant de leur soutien. À savoir 64 maigres millions pour l'initiative onusienne. Le chef de la diplomatie afghane les a invités à aller au-delà : "L'Amérique est un grand pays, ils doivent faire preuve de générosité". "L'Émirat islamique" a "aidé les États-Unis en facilitant leurs évacuations", a ajouté Amir Khan Muttaqi, évoquant les plus de 123.000 personnes exfiltrées d'Afghanistan fin août lors d'un gigantesque pont aérien, "mais au lieu de remerciements, ils parlent d'imposer des sanctions sur notre peuple".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La fin du masque obligatoire au collège envisageable "en octobre-novembre", annonce Blanquer

Macron et Biden promettent de restaurer la "confiance", abîmée par la crise des sous-marins

Eric Zemmour poursuit "Paris Match" après la publication de photos avec sa conseillère

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Covid-19 : à moins d'un mois de sa mise en place, le déremboursement des tests vire au casse-tête

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.