Afghanistan : un couple "illégitime"de jeunes amoureux tué par des villageois

Afghanistan : un couple "illégitime"de jeunes amoureux tué par des villageois

MOURIR D'AIMER - Des villageois ont attaqué le poste de police d'un district reculé d'Afghanistan où était détenu un couple d'amoureux. Ils ont tué les deux jeunes gens, "coupables" de s'être enfuis ensemble.

Fateha était mariée depuis un mois quand elle s'est enfuie avec un garçon nommé Hedayatullah. Ils  ont été abattus samedi par balles par la famille et des habitants de leur district de Wama. Ou comment un amour interdit révèle une issue tragique. 

A la question "comment a-t-on pu en arriver là ?", le gouverneur du Nouristan, au nord-est de l'Afghanistan, affirme que ce sont les parents de la jeune fille, âgée de 18 ans et récemment mariée de force, qui ont donné l'assaut et abattu le couple avec l'aide des gens du district. 

Quand le couple a été arrêté par la police, "les proches de la fille ont  d'abord demandé aux responsables du district de leur remettre les victimes, mais  ces derniers ont refusé", a rapporté le gouverneur. "Quand les habitants ont appris qu'il s'agissait d'un couple illégitime,  une foule en colère s'est jointe aux parents de la fille pour attaquer les  lieux et les deux ont été tués".     

Les cas de vengeance familiale encore fréquents en Afghanistan

Trois membres des forces de police ont été blessés dans l'incident, selon le gouverneur, qui a ordonné une enquête et l'arrestation des coupables. Un responsable provincial a estimé que "la police aurait pu protéger les jeune gens mais pour éviter d'affronter la foule, elles les a laissés mourir sous ses yeux". 

Les cas de vengeance familiale sont encore fréquents dans les campagne afghanes, spécialement dans des zones excentrées comme le Nouristan, province de haute montagne coupée du reste du pays où les lois de Kaboul restent souvent ignorées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

EN DIRECT - Vaccination contre le Covid-19 : près de 6 millions de doses administrées en France

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

Covid-19 : aux États-Unis, les personnes vaccinées peuvent se réunir sans masque

La vaccination obligatoire des soignants "reste une possibilité", rappelle Gabriel Attal

Lire et commenter