Afghanistan : une rencontre entre talibans et américains, une première depuis le retrait du pays

Afghanistan : une rencontre entre talibans et américains, une première depuis le retrait du pays

DIPLOMATIE - Une délégation américaine doit tenir des discussions avec des représentants des talibans à partir de samedi pour la première fois depuis le retrait d'Afghanistan, a annoncé vendredi le département d'État.

Les Américains et les talibans de retour à la table des discussions. Pour la première fois depuis le retrait d'Afghanistan, les deux camps vont se rencontrer samedi et dimanche à Doha, au Qatar, a indiqué un porte-parole du département d'État.

Si les États-Unis ont maintenu leurs contacts avec maîtres de l'Afghanistan après leur prise de Kaboul en août, cette réunion est la première qui aura lieu en personne. Avec un objectif double, côté américain. "Nous allons pousser pour que les talibans respectent les droits de tous les Afghans, dont les femmes et les filles, et forment un gouvernement inclusif bénéficiant d'un large soutien", a assuré Washington. Et de préciser qu'ils vont "aussi pousser pour que les talibans accordent un libre accès aux zones en difficulté aux agences humanitaires".

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

"Toute légitimité doit être méritée"

La rencontre à Doha ne signifie en aucun cas que les États-Unis reconnaissent le régime taliban en Afghanistan, a insisté le département d'État. "Nous continuons de dire clairement que toute légitimité doit être méritée à travers les actions des talibans", a déclaré le porte-parole.

Les représentants américains insisteront également sur la priorité de Joe Biden d'obtenir le départ d'Afghanistan des citoyens américains et Afghans ayant aidé l'armée américaine au cours des 20 ans de conflit.

Lire aussi

Washington a noté que les talibans ont jusqu'ici coopéré afin de faciliter le départ des ressortissants américains. Une centaine sont toujours en Afghanistan, pour la plupart des Américains aux liens étroits avec l'Afghanistan et qui n'ont pas encore décidé de quitter le pays, selon des responsables américains.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

EN DIRECT - 13-Novembre : "Nous sommes des rescapés du Bataclan et des oubliés de l'administration", témoigne un policier

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.