Afghanistan : une série d'attentats fait au moins 37morts, dont dix journalistes

Afghanistan : une série d'attentats fait au moins 37morts, dont dix journalistes

ATTENTAT - Un double attentat suicide a fait au moins 37 morts et 49 blessés ce lundi à Kaboul, non loin du siège des services de renseignements afghans. Neuf journalistes dont un photographe de l'AFP ont trouvé la mort lors de cette double attaque, revendiquée par Daech. Un journaliste de la BBC a également été tué par balles, à Kandahar.

Un double attentat suicide a fait plus d'une trentaine de morts ce lundi à Kaboul, près du siège des services de renseignements afghans (NDS). Le deuxième attentat aurait directement visé la presse, mobilisée sur le premier attentat suicide. Selon un policier de haut rang, Hashmat Stanakzai, le bilan est de 37 morts et 49 blessés. Sur les lieux de la première explosion, Shah Marai, chef photographe du bureau de l'AFP à Kaboul et travaillant pour l'agence de presse depuis 1996, a été tué par la deuxième déflagration survenue une trentaine de minutes plus tard. 

Selon la Commission de sécurité des journalistes afghans, dix journalistes au total ont trouvé la mort.  Neuf travaillaient pour une radio ou des télévisions afghanes, dont un pour la chaîne Tolo News déjà très éprouvée par un attentat revendiqué par les talibans en 2016, qui avait fait sept morts parmi ses employés. Un journaliste de la BBC, lui, a été tué par balles dans le sud-est de l'Afghanistan.

Lire aussi

Le siège de la NDS déjà visé en mars

En milieu de matinée, Daech a revendiqué la double attaque de Kaboul. Selon une source sécuritaire contactée par l'AFP, le kamikaze qui a visé la presse s'était préalablement glissé parmi les reporters, "muni d'une caméra". "Le kamikaze s'est fait exploser parmi les journalistes, il a fait des victimes", a précisé le porte-parole de la police de Kaboul Hashmat Stanikzai. Concernant le premier attentat, il serait l'oeuvre d'un "kamikaze circulant à moto", s'étant fait "exploser devant un cours d'anglais dans le secteur de Shash Darak", selon ce même porte-parole.

Le siège du NDS avait été la cible d'un attentat suicide en mars : un kamikaze à pied avait franchi le barrage de police et s'était fait exploser à l'entrée des bureaux, faisant trois morts et cinq blessés. Selon l'ONU, Kaboul est devenue le lieu le plus dangereux en Afghanistan pour les civils, avec une nette augmentation des attentats, majoritairement perpétrés par des kamikazes et revendiqués autant par les talibans que par Daech.

Le dernier attentat survenu à Kaboul a eu lieu le 22 avril dernier, faisant près de 60 morts et 20 blessés dans un quartier à majorité chiite. Un kamikaze de Daech s'était ainsi fait exploser dans un centre de délivrance de cartes d'identités, en vue des élections législatives du 20 octobre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter