Afrique du Sud : opération en cours pour remonter 950 mineurs bloqués sous terre par une panne d'électricté

Afrique du Sud : opération en cours pour remonter 950 mineurs bloqués sous terre par une panne d'électricté

DirectLCI
COUPÉS DU MONDE - Une opération de secours est en cours en Afrique du Sud pour remonter à la surface de la terre près de 1000 mineurs restés coincés après une panne de courant survenue jeudi soir et provoquée par une tempête. Tous les mineurs sont apparemment sains et saufs.

Les secours s'activent ce jeudi soir pour remonter près d'un millier de mineurs bloqués depuis 24 heures au fond d'une mine d'or en Afrique du Sud à cause d'une panne d'électricité provoquée par un violent orage. La compagnie Sibanye Gold, propriétaire de la mine, a indiqué que cette coupure de courant avait provoqué un arrêt des ascenseurs et empêché dans la matinée la remontée de l'équipe de nuit de la mine de Beatrix, dans la province du Free State. "Nous avons encore 955 employés au fond" a déclaré à l'AFP James Wellsted, porte-parole de l'entreprise.


"Ils sont regroupés dans une zone sûre où la ventilation fonctionne. Nous leur fournissons de l'eau et de la nourriture. Pour l'instant tout le monde va bien" a-t-il rassuré.


"La nuit dernière, il y a eu une tempête dans la province du Free State qui a provoqué une coupure de courant dans la mine, donc nous n'avons pas pu remonter ce matin à la surface les travailleurs de la nuit" avait-il déclaré un peu plus tôt. 64 avaient tout de même réussi à retrouver l'air libre.


Sous terre, les mineurs étaient bloqués à environ 1000 mètres de profondeur. "Nous avons fait descendre des équipes de secours, recensé tout le monde et nous essayons bien sûr de les remonter à la surface le plus vite possible" avait expliqué le porte-parole de la Sibanye-Stillwater. 

Plusieurs dizaines de morts par an dans les mines sud-africaines

L'Association du syndicat des mineurs (AMCU) a dénoncé "le manque de plans de secours à la mine en terme de sources alternatives d'électricité" et parlé d'un "incident très grave compte tenu du nombre élevé" de mineurs bloqués. Selon elle, les mineurs bloqués risquent de se retrouver rapidement à couert d'eau et d'alimentation.


La principale centrale syndicale du pays, la Cosatu, a demandé "une enquête sur cet accident" et exigé que la compagnie soit "tenue responsable pour négligence".


L'Afrique du Sud possède les mines les plus profondes au monde. En 2015, 77 personnes sont mortes dans les mines, selon la Chambre sud-africaine des mines.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter