Afrique du Sud : les 955 mineurs sont remontés à la surface et se portent bien

Afrique du Sud : les 955 mineurs sont remontés à la surface et se portent bien

DirectLCI
OPÉRATION SAUVETAGE - Bloqués sous terre pendant plus de trente heures en raison d'une coupure de courant, les 955 mineurs d'Afrique du Sud ont été pris en charge. La compagnie minière a annoncé qu'un premier groupe a été remonté à la surface dans la nuit de jeudi à vendredi.

L'opération de sauvetage des mineurs en Afrique du Sud a débuté. Dans la nuit de jeudi à vendredi, un premier groupe parmi le millier piégé sous terre pendant plus de trente heures à la suite d'une coupure de courant est remonté à la surface, a annoncé la compagnie minière Sibanye Gold. "Le courant a été rétabli" et les opérations de secours ont pu débuter, indique un porte-parole. Au lever du jour, plusieurs bus transportant quelques centaines de mineurs avaient déjà quitté la mine de Beatrix située près de la ville de Welkom, dans le centre du pays.


Les opérations de secours devaient se poursuivre encore environ une heure, le temps nécessaire pour remonter à la surface la totalité des 955 employés bloqués depuis mercredi soir. Interrogé à propos d'éventuelles victimes, James Wellsted affirme que "personne ne s'est retrouvé en situation de détresse jusqu'à présent". Plusieurs ambulances ont cependant été dépêchées sur place dans la nuit, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les mineurs se sont retrouvés piégés sous terre à la suite d'une panne d'électricité consécutive à un violent orage qui a provoqué  l'arrêt des ascenseurs et empêché, jeudi matin, la remontée de l'équipe de nuit. Ils "ont vécu une expérience traumatique", a reconnu le porte-parole de la  mine. De retour à l'air libre, ils devaient subir un examen médical et recevoir  un soutien psychologique, ainsi que leurs familles.


Certaines ont passé la nuit à l'entrée du puits, en attendant anxieuses des  nouvelles de leurs proches.  La principale centrale syndicale du pays, la Cosatu, a demandé "une enquête sur cet accident" et exigé que la compagnie soit "tenue responsable pour négligence". Les accidents miniers sont fréquents en Afrique du Sud, qui possède les  mines les plus profondes au monde. En 2015, 77 personnes y sont mortes, selon  la Chambre sud-africaine des mines.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter