Air Cocaïne : tout comprendre à cette rocambolesque affaire de drogue

Air Cocaïne : tout comprendre à cette rocambolesque affaire de drogue

ÉVASION - Les deux pilotes français condamnés en août dernier à 20 ans de prison à Saint-Domingue, en République dominicaine dans l’affaire Air Cocaïne sont revenus en France samedi après une exfiltration spectaculaire. Metronews revient sur cette affaire.

Après le spectaculaire rebondissement dans l'affaire Air Cocaïne, les révélations sur l'exfiltration vers la France des deux pilotes condamnés en République dominicaine dans une affaire de drogue se succèdent ce mardi 27 octobre. Retour sur cette affaire.

680 kg dans 26 valises

Le 20 mars 2013, les pilotes Pascal Jean Fauret et Bruno Odos, un autre membre de l’équipage, Alain Castany, et le passager Nicolas Pisapia sont interpellés sur le tarmac de l’aéroport de la station balnéaire de Punta Cana (ouest de la République dominicaine). Alors qu'ils s’apprêtent à décoller à bord d’un Falcon 50 de la compagnie aérienne française SN-THS à destination de la France, les autorités découvrent près 680 kg de cocaïne répartis dans 26 valises à bord de leur avion.

Dans la foulée, une quarantaine d’agents des douanes, de la police anti-drogue et des services migratoires dominicains sont également arrêtés, soupçonnés de participer à ce vaste trafic entre la France et l'île paradisiaque des Caraïbes, surnommé Air Cocaïne. Peu après, Alain Afflelou apprend ce coup de filet dans la presse, et réagit. L’homme d’affaires est le propriétaire de l’avion. Cependant, l’appareil est en leasing, confié à la société lyonnaise SN-THS qui le loue. Le lunetier français est écarté de l’enquête.

Condamnés à 20 ans de prison

Incarcérés en détention provisoire pendant près d’un an, les deux pilotes et leurs deux passagers sont relâchés, sous conditions . Ils ont interdiction de quitter la République dominicaine avant d’être jugés. Deux ans et demi après leur arrestation, le 15 août 2015, les quatre Français comparaissent libres et sont reconnus "coupables du crime d'association en vue de posséder des drogues illicites", et condamnés à 20 ans de prison . Ils sont finalement laissés en liberté, dans l’attente de l’examen de leur appel, avec interdiction de quitter le territoire.

Les quatre Français ont clamé leur innocence au procès de cette affaire, au cours duquel quatre Dominicains ont également été condamnés à des peines allant de cinq à dix ans de prison. Revenus samedi sur le territoire français après une exfiltration rocambolesque, les deux pilotes sont auprès de leur famille "dans la région lyonnaise et autour", indique leur avocat. "Ils ont quitté le territoire d'un pays dont la justice n'existe pas. Ils ne cherchent pas à fuir la justice, d'ailleurs la première chose qui a été faite à leur retour a été d'écrire à la juge d'instruction" en charge du dossier en France "pour le lui signaler", précise Me Reinhart.

EN SAVOIR +
>> "Air Cocaïne" : ce qu'on sait de la rocambolesque évasion des pilotes condamnés >>  "Air Cocaïne" : les deux pilotes aidés dans leur fuite par un homme politique français ? >> Le controversé Aymeric Chauprade, tête de liste FN aux Européennes
 >>  "Air cocaïne" : les pilotes français face au juge dominicain

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours de récré ?

Covid-19 : que contient le projet de loi sur la prolongation du pass sanitaire, débattu à l'Assemblée mardi ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Marseille : un couple d'enseignants reçoit des lettres de menaces de mort avec une photo de Samuel Paty

VIDÉO - Covid-19 : le relâchement des gestes barrière fait des ravages au Royaume-Uni

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.