Al-Baghdadi, chef de l’Etat islamique, serait indemne après le pillonage de son convoi par l'armée irakienne

International
IRAK - Les forces irakiennes ont affirmé dimanche avoir touché le convoi du chef de l’organisation Etat islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, dans un raid aérien mené dans l’ouest de la province d’Anbar, près de la frontière syrienne.

Était-il dans le convoi visé par l’armée irakienne ? Ce dimanche, les forces irakiennes ont affirmé avoir touché le convoi du chef de l’Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi. Selon elles, le convoi se trouvait dans l’ouest de la province d’Anbar, près de la frontière syrienne, quand il a été touché par un raid aérien. Selon un correspondant de l’AFP, le lieu de rencontre aurait également été bombardé par l'aviation irakienne.

D'après Reuters , citant des sources médicales, plusieurs figures de l'organisation terroristes ont bien été tuées dans ce raid aérien, mais le chef de l'Etat islamique ne figurerait pas sur la liste des victimes. Dans un communiqué, l’armée irakienne a indiqué avoir "mené une opération héroïque en ciblant le convoi du terroriste criminel Abou Bakr al-Baghdadi", mais n’avoir aucune information sur le sort du chef de l’EI, ni la date exacte de l'attaque, alors qu'il "se dirigeait vers Karabla pour participer à une réunion des commandants de Daech".

Une frappe coordonnée avec les services de renseignement

Le communiqué irakien a été publié par une "cellule médiatique" qui fournit des informations sur la guerre contre l'EI et s'exprime au nom des ministères de l'Intérieur et de la Défense notamment. La frappe a été coordonnée avec les services de renseignement du ministère de l’Intérieur et le centre de commandement conjoint des opérations qui incluent les conseillers militaires de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

Depuis un an, plusieurs cadres proches du numéro un de l’EI ont été tués, notamment un haut responsable du trafic de pétrole, Abou Sayyaf, en mai, ou le numéro 2 deux de l’organisation, Abou Muslim Al-Turkmani, à la fin du mois d’août. La mort du chef de l’EI a déjà été annoncée, à tort, ces derniers mois. On l'a notamment dit grièvement blessé à la colonne vertébrale suite à une frappe américaine, avant que l'information ne soit démentie.

EN SAVOIR +

>> VIDEO - Qui est al-Baghdadi, le djihadiste le plus influent du monde ? >> Incertitudes sur le sort du chef de Daech >> L'otage Kayla Mueller était l'esclave sexuelle du leader de Daech

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter