Alcoolique et drogué, le maire de Toronto entre en cure de désintoxication

Alcoolique et drogué, le maire de Toronto entre en cure de désintoxication

International
DirectLCI
CANADA - Le maire de Toronto Rob Ford annonce son retrait temporaire de la vie publique pour soigner sa dépendance à l'alcool, maladie à laquelle il attribue des dérives ou des choix malheureux alors que des images le montre en train à nouveau de fumer ce qui semble être du crack.

Rob Ford a décidé de prendre du recul pour se soigner. "J'ai un problème avec l'alcool et avec les choix que j'ai fait quand j'étais sous son emprise", a-t-il écrit dans un communiqué transmis dans la nuit de mercredi à jeudi aux médias canadiens.

Une décision qui ne tombe pas du ciel et qui a été prise pratiquement en même temps que la publication mercredi soir de trois copies d'écran tirées d'une vidéo par le quotidien national Globe and Mail dans son édition en ligne . On y voit le maire tenant dans une pipe à crack, un puissant dérivé de la cocaïne.

Vidéo compromettante

Le maire a été filmé samedi à son insu dans le sous-sol même de sa sœur du maire en banlieue de Toronto, selon le journal. Le fournisseur de drogue a proposé la vidéo pour "six chiffres" (au moins 100.000 dollars), selon sa proposition rapportée par les journalistes du Globe and Mail, sans préciser si le journal avait payé.

Une précédente vidéo l'an dernier, saisie par la police, montrait également le maire en train de consommer de la drogue dans un établissement fréquenté par des trafiquants et des consommateurs. A l'époque Rob Ford avait nié farouchement à plusieurs reprises avant d'avouer plusieurs mois plus tard : "Oui j'ai fumé du crack". Mais "ces erreurs n'arriveront plus jamais", avait-il alors promis en présentant ses excuses à ses électeurs et en s'engageant à ne plus boire et à s'astreindre à un régime alimentaire strict afin de perdre du poids.

"L'aide d'un professionnel"

Mercredi soir, Rob Ford a affirmé avoir "tenté de gérer ce problème (lui-même) depuis un an" tout en admettant avoir besoin de "l'aide d'un professionnel". "Après avoir pris le temps de réfléchir à la fois à mon bien-être, comment servir au mieux les habitants de Toronto et à ce qui est dans le meilleur intérêt de ma famille, j'ai décidé de me mettre en retrait de la campagne et de mes activités de maire pour chercher immédiatement de l'aide", a écrit Rob Ford.

A l'automne, suite à ses frasques et après avoir admis ses problèmes de drogue et d'alcool, le conseil municipal à la quasi unanimité l'avait déchargé de toutes ses prérogatives, ne lui laissant que le titre de maire. Rob Ford, qui est régulièrement la risée des émissions humoristiques dans le monde, venait tout juste de lancer mi-avril en grande pompe sa campagne électorale devant plusieurs centaines de ses supporters regroupés au sein de la "Ford Nation". "J'aime les gens de Toronto, j'aime être votre maire et j'espère que vous continuerez à me soutenir", a plaidé Rob Ford en assurant parler "avec son coeur" dans ce qui est "l'un des moments les plus difficiles de sa vie". Des paroles déjà prononcées en novembre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter