Allemagne : importante poussée de l'extrême-droite lors de deux élections régionales

International

POUSSÉE - L'Afd, le parti d'extrême-droite allemand, a réalisé de gros scores ce dimanche lors de deux élections régionales à l'est du pays. Des scores largement supérieurs à ceux réalisés en 2014.

Ce dimanche, l'extrême droite allemande a enregistré une forte poussée lors de deux élections régionales dans 

l'ex-RDA, faisant plus que doubler ses scores réalisés lors des précédents scrutins en 2014, 30 ans après la chute du mur de Berlin.

L'Alternative pour l'Allemagne (AfD) atteint en Saxe 27,5% des voix, derrière les conservateurs (CDU) de la chancelière Angela Merkel (32%), selon des estimations diffusées par les chaînes publiques. Dans le Brandebourg (la région autour de Berlin), le parti d'extrême droite obtient 22,5%, devancé par les sociaux-démocrates (SPD, 27,5%).

Même si l'Afd ne prend la tête dans aucune des deux régions, ce qui ne lui permet pas de gouverner, le parti d'extrême-droite confirme que l'Est de l'Allemagne devient son bastion électoral, nettement plus faible dans l'Ouest du pays. Une illustration de la césure persistante en Allemagne trois décennies après sa réunification.

"Nous sommes très satisfaits. Nous avons plus que doublé notre résultat de 2014 en Saxe et dans le Brandebourg", a salué Jörg Meuthen, co-dirigeant de l'AfD, après l'annonce des premières estimations. "Nous ne sommes pas encore la force la plus puissante, il manque encore quelque chose. Le travail commence", a concédé un autre responsable du mouvement, Alexander Gauland, convaincu cependant que la CDU d'Angela Merkel a été "punie".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter