Allemagne : des élèves prennent des photos de saluts nazis en plein cours

International
POLEMIQUE - Des élèves d'un lycée de l'Est de l'Allemagne se partageaient via l'application WhatsApp des photos d'eux en train de faire des saluts nazis en pleine classe et de mimer la moustache d'Hitler. Une nouvelle affaire qui choque l'Allemagne.

L'Allemagne n'en finit plus d'être choquée par les néo-nazis. Après les affrontements entre forces de l'ordre et hooligans xénophobes dans le centre de Cologne, dimanche (44 policiers blessés), c'est désormais une classe entière d'un lycée de Landsberg, dans l'Est de l'Allemagne, qui défraie la chronique.

Les élèves s'y sont pris en photos en train de faire des saluts nazis en plein cours et de mimer la moustache hitlérienne, a révélé la chaîne allemande MDR lundi . Certains auraient même réalisé des portraits d'Hitler en cours d'art plastique et parodié des tracts anti-fascistes, selon le tabloïd Bild . Des images que les lycéens se partageaient ensuite dans un groupe commun de l'application WhatsApp, accompagnés de messages xénophobes.

"On a vu des élèves participer à des manifestations pro-nazis"

S'agit-il d'une "plaisanterie débile entre jeunes", comme l'a expliqué l'un d'eux à la police, ou ces adolescents de 14 et 15 ans étaient-ils conscients de la portée de leurs actes, voire encouragés par leurs parents ? C'est ce qu'une enquête de la police locale tente actuellement de déterminer. Parmi les 29 élèves, au moins quatre auraient activement pris part à l'action, selon le journal local Mitteldeutsche Zeitung .

Le penchant d'extrême droite de certains lycéens était connu depuis plusieurs mois : un vote simulant les élections européennes au printemps avait révélé de nombreux bulletins en faveur du NPD, un parti d'extrême-droite allemand, relate la MDR.

"Dans le Länder de Saxe-Anhalt on a déjà vu des élèves participer à des manifestations pro-nazis, écouter de la musique néo-nazie et publier des textes antisémites", assure un expert des mouvements d'extrême-droite au Bild . "Mais jusqu'à présent, tout cela se déroulait en dehors des salles de cours, loin du regard des professeurs". Un parent d'élève au micro de MDR  : "J'espère que de vrais efforts vont être faits pour que cela ne se reproduise pas. Les profs devraient davantage ouvrir les yeux."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter