Allemagne : des incidents au cours d'une manifestation contre les mesures anti-Covid

Allemagne : des incidents au cours d'une manifestation contre les mesures anti-Covid

TENSIONS - Des heurts ont éclaté samedi entre la police et des opposants aux mesures restrictives prises contre le Covid-19 à Cassel, une ville du centre de l'Allemagne.

Les mesures de restrictions pour endiguer l'épidémie de coronavirus font grincer des dents en Allemagne. Des milliers de citoyens ont défilé dans la rue, à Cassel, une ville du centre de pays, pour exprimer leur colère. Le rassemblement a tourné au face à face avec les forces de l'ordre, des heurts éclatant en fin de cortège.

Les affrontements se sont produits quand des contestataires qui s'étaient retrouvés, serrés les uns contre les autres et ne portant pas de masque de protection, sur une place du centre de Cassel - la Friedrichsplatz -, le principal point de ralliement. Ils ont tenté de se frayer un passage à travers un cordon de policiers. Les forces de l'ordre ont alors fait usage de gaz au poivre pour les disperser. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Ailleurs dans la ville, la police a répliqué à coups de matraque et à l'aide d'un canon à eau à des groupes qui tentaient de franchir des barrières et qui jetaient des bouteilles. Il y a par ailleurs eu des bagarres avec des contre-manifestants quand les contestataires ont essaimé à partir des lieux autorisés pour leur rassemblement dans les rues de Cassel.

"Mettez fin au confinement"

"Ce n'est pas ce à quoi une action de protestation pacifique doit ressembler", a tweeté le police du nord de la Hesse, un des États régionaux allemands. Elle a notamment accusé les manifestants - entre 15.000 et 20.000 personnes selon les autorités - d'"attaques répétées" contre les employés des services d'urgence. "Nous ne tolérons pas de telles attaques", a ajouté la police, qui a prématurément mis fin au rassemblement sur la Friedrichsplatz en raison des violations des règles d'hygiène.

Depuis plusieurs semaines, la fronde d'une partie de la population contre les mesures anti-Covid gagne peu à peu du terrain en Allemagne. Celle de ce samedi s'est déroulée à l'appel du mouvement "Querdenker" ou "Anticonformiste", qui a organisé quelques-uns des plus grands rassemblements "anti-corona" en Allemagne depuis le début le début de la pandémie. Il fédère des membres de l'extrême gauche, des adeptes des théories du complot, des détracteurs de la vaccination ainsi que des partisans de l'extrême droite. À Cassel, certains manifestants arboraient d'ailleurs des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : "mettez-fin au confinement" et "rebelles du Corona".

En vidéo

Covid en Allemagne : la gestion de la CDU mise à l'index

Beaucoup d'autres villes allemandes ont connu de tels rassemblements le week-end dernier, mais de moindre ampleur. Le tout sur fond de vaccination trop lente de la population, disent des experts, pour éviter une troisième vague du Covid-19 malgré les mesures restrictives prises des mois durant pour freiner la propagation de cette maladie. 

Lire aussi

Samedi, l'Allemagne a enregistré 16.000 nouveaux cas de contamination et 207 morts de plus, d'après l'Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses. Vendredi, le taux d'incidence atteignait 95,6 (contre 90 jeudi), tout proche de la barre des 100 censée déclencher des restrictions supplémentaires.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Gaza : la France appelle Israël à "garantir l'accès rapide et sans entrave de l'aide"

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

Espagne : arrivée record de 6000 migrants en une journée à Ceuta, 2700 renvoyés au Maroc

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros passent à l'authentification forte

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.