Allemagne : l'ensemble des grandes lignes interrompues après une grève des cheminots

International

TRAFIC - L'ensemble des grandes lignes en Allemagne étaient interrompues et les trains régionaux très perturbés lundi matin en raison d'une grève d'avertissement des cheminots pour peser sur les négociations salariales, a annoncé l'opérateur Deutsche Bahn.

Un avertissement pour peser sur les négociations salariales. C’est le message envoyé ce lundi par des dizaines de milliers de cheminots en Allemagne, à l’heure où les discussions avec la direction patinent. Conséquence : l'ensemble des grandes lignes en Allemagne sont interrompues et les trains régionaux sont très perturbés, a annoncé l'opérateur Deutsche Bahn.

"Les liaisons inter-régionales sont interrompues sur tout le territoire" en raison d'une grève de quatre heures, qui a débuté à 4h, écrit la compagnie ferroviaire dans un communiqué. Un porte-parole a précisé que cela concernait les trains à haute vitesse (ICE) ainsi que l'équivalent des Intercités. "Les trains régionaux sont également perturbés", ajoute Deutsche Bahn (DB). En Bavière notamment, l'ensemble du trafic est interrompu toutes lignes confondues, précise le groupe. Celui-ci avait indiqué dimanche s'attendre à un trafic fortement perturbé "même après la fin des débrayages", prévus de durer jusqu'à 8h.

"L'employeur a présenté des offres qui ne correspondaient pas aux demandes de nos membres"

Des négociations entre l'entreprise et le syndicat EVG, qui demande notamment une hausse de 7,5% des salaires pour 160.000 employés, se sont terminées sans accord samedi aux aurores. "L'employeur a présenté des offres qui ne correspondaient pas aux demandes de nos membres", avait expliqué la négociatrice de EVG, Regina Rusch-Ziemba. Le groupe de son côté a déploré dans un communiqué une grève "complètement inutile, car les offres de DB étaient attractives et remplissaient les demandes principales".

Deutsche Bahn a invité le syndicat à de nouveaux pourparlers lundi après-midi, selon l'agence allemande DPA. Les "grèves d'avertissement" - débrayages coordonnés de quelques heures - peuvent accompagner en Allemagne les négociations salariales menées de manière saisonnière à l'expiration de chaque accord de branche. En cas de blocage plus persistant, les syndicats ont ensuite recours à la grève dite "dure".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter