Berlin : la police va ouvrir un espace sécurisé réservé aux femmes pour le Nouvel An

Berlin : la police va ouvrir un espace sécurisé réservé aux femmes pour le Nouvel An

International
DirectLCI
SÉCURITÉ - Pour éviter de connaître une nouvelle vague d'agressions sexuelles lors du réveillon de la Saint-Sylvestre, la police berlinoise a décidé de mettre en place un espace sécurisé pour les femmes.

Comme Paris, Berlin attend des centaines de milliers de personnes dans les rues pour fêter le réveillon de la Saint-Sylvestre. Il y a deux ans, l’Allemagne découvrait le 1er janvier 2016 que la ville de Cologne et d'autres villes à travers le pays avaient été le théâtre de plusieurs centaines d’agressions sexuelles le soir du réveillon. Pour éviter une situation similaire cette année, la police berlinoise va  prendre une mesure inédite : elle va ouvrir un espace à la porte de Brandebourg dédié pour les femmes agressées, harcelées ou se sentant en danger.

Les effectifs fortement renforcés

La BBC affirme que cet espace sera tenu par la Croix-Rouge allemande à la demande de la police fédérale. "Il y aura trois à quatre membres de la Croix-Rouge qui ont été spécialement formés pour s’occuper des femmes victimes de harcèlement ou d’agressions", affirme Anja Marx, porte-parole des célébrations du Nouvel An, à la télévision allemande RBB.


Un porte-parole de la police allemande a confié à nos confrères du Telegraph que des patrouilles passeraient régulièrement dans la zone sécurisée pour savoir si des agressions avaient eu lieu. En plus de cette zone, la police a publié des conseils sur son site internet pour les femmes présentes aux célébrations. Il est vivement conseillé de ne pas transporter d’objets de valeur et de chercher de l’aide auprès d’un des 500 policiers présents autour de la porte de la Brandebourg si une femme venait à se sentir en danger.

Le souvenir de Cologne toujours très présent

Les nombreuses précautions mises en place par la police allemande visent à éviter ce qu’il s’est passé il y a deux ans. Pendant la nuit du 31 décembre 2015, au moins 1200 femmes avaient été agressées seulement dans plusieurs villes d’Allemagne, selon un rapport secret de la police allemande. Plus de la moitié de ces agressions ont eu lieu dans la ville de Cologne. Dans les semaines qui avaient suivi, 120 suspects avaient été identifiés par la police.

Pour suppléer les 500 agents présents à la porte de Brandebourg, 1600 policiers arpenteront les rues de Berlin pendant toute la nuit. De plus, les autorités pour éviter les débordements interdissent les boissons alcoolisées sur le lieu des festivités du Nouvel An.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter