Tensions à Chemnitz : le chef de la diplomatie allemande appelle au sursaut face aux "néonazis"

DirectLCI
"LE COEUR PLUTOT QUE LA HAINE" - Le ministre des Affaires étrangères allemand Heiko Maas a appelé à la mobilisation face aux "néonazis". Jeudi dernier, des centaines de manifestants d'extrême-droite s'étaient mobilisés après le meurtre d'un Allemand au couteau.

Heiko Maas veut libérer la parole. Le ministre des Affaires étrangères allemand a appelé samedi à la mobilisation face aux "néonazis". A Chemnitz, plusieurs centaines de manifestants d'extrême-droite étaient mobilisés ce jeudi 30 août, contre la politique migratoire de la chancelière Angela Merkel après la mort d'un Allemand à coups de couteau pour lequel la police soupçonne deux jeunes, un Irakien et un Syrien. "Il nous faut quitter nos divans douillets et prendre la parole", a appelé Heiko Maas, qui appuie la préservation des valeurs démocratiques. 


Dans une interview accordée au quotidien allemand Bild, Heiko Maas a déclaré souhaiter que le "coma éveillé de la majorité de la population, qui ne soutient pas les idées de la droite ultra, prenne fin". "Malheureusement, notre société s’est installée dans un confort dont il nous faut sortir", a-t-il déploré. 

Chemnitz est devenue l’épicentre de la contestation contre l’accueil de réfugiés en Allemagne. Dans cette région de la Saxe, à l’ouest du pays, le parti anti-migrant Alternative pour l'Allemagne (AfD) est le premier parti avec 27% des voix. Ces partisans accusent la chancelière Angela Merkel d'être responsable des violences car elle a ouvert les portes du pays à plus d'un million de demandeurs d'asile en 2015 et 2016, provenant principalement de Syrie et d'Irak.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter