Allemagne : une voiture percute la grille d'entrée des bureaux d'Angela Merkel

Allemagne : une voiture percute la grille d'entrée des bureaux d'Angela Merkel

ALLEMAGNE - Une voiture s'est écrasée ce mercredi contre la porte du bureau de la chancelière allemande à Berlin. Aucun blessé ne serait à déplorer.

Stupeur ce mercredi matin à Berlin. Une voiture a percuté l'entrée du bureau de la chancelière allemande Angela Merkel, dans l'ouest de la capitale, selon l'agence Reuters. Outre-Rhin, les médias rapportent également l'information, précisant qu'il n'y aurait pas eu de victimes. 

Selon l'agence de presse, Angela Merkel devait organiser une vidéoconférence avec les responsables des Länder. Une réunion au cours de laquelle devaient être évoquées les mesures de restrictions pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Un mobile politique serait retenu par les enquêteurs. Sur la voiture, il est en effet écrit en lettres blanches : "Vous, maudits meurtriers d'enfants et de personnes âgées". Et de l'autre côté : "Arrêtez la politique de mondialisation".

"Nous sommes en train de déterminer si le conducteur a délibérément foncé contre (la porte)", a déclaré la police de Berlin sur Twitter. "Il a été placé en garde à vue." Selon les médias allemands, il s'agirait d'un homme âgé d'une cinquantaine d'années. Il serait actuellement en garde à vue.

Selon le quotidien Bild, il pourrait s'agir d'un récidiviste. Une voiture identique avait percuté l'entrée de la chancellerie en 2014. Là encore, avec des inscriptions : "Plus de changement climatique meurtrier" d'un côté, et "Nicole, je t'aime" de l'autre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : de premiers cas de contaminations au variant anglais détectés en Chine

EN DIRECT - Investiture de Joe Biden : départ imminent de la Maison-Blanche pour Donald Trump

En plein couvre-feu, il tombe en panne et se fait arrêter par la BAC

Non-respect du couvre-feu : les dénonciateurs rémunérés ? Des internautes tombent dans le piège

La vitamine D protège-t-elle des formes graves du Covid-19 ?

Lire et commenter