Alpinisme : une équipe népalaise réalise la première ascension hivernale du K2

Une équipe népalaise a réalisé l'exploit de gravir pour la première fois le sommet du K2 en hiver.

EXPLOIT - Des alpinistes népalais ont annoncé avoir réussi la première ascension hivernale du K2, le deuxième plus haut sommet de la planète (8.611 m). Exploit assombri par le décès de Sergi Mingote, membre d'une autre équipe qui a fait une chute mortelle lors de la descente.

Toujours plus haut, toujours plus loin. Pour la première fois de l'histoire, le mythique sommet K2 (8.611 m) a été gravi en hiver par une équipe népalaise. Le deuxième plus haut sommet de la planète (8.611 m) et l'un des derniers mythes de l'alpinisme demeurait le seul "8.000" à n'avoir encore jamais été gravi lors de cette saison. "Nous sommes fiers d'avoir pris part à l'histoire de l'humanité et de montrer que collaboration, travail d'équipe et attitude mentale positive permettent de repousser les limites de ce que nous pensons être possible", a déclaré sur ses réseaux sociaux Nirmal Purja, l'un des principaux acteurs de cette expédition. Ancien soldat des forces spéciales britanniques, il n'en est d'ailleurs pas à son coup d'essai puisqu'il avait gravi en 2019 les quatorze "8.000", avec oxygène, en six mois et six jours. 

"Une fantastique nouvelle"

Juste sous le sommet du K2, les dix alpinistes Népalais se sont rassemblés pour gravir ensemble les derniers mètres en chantant l'hymne national et y planter le drapeau de leur pays. Le Népal n'avait encore jamais placé le moindre grimpeur sur une première ascension hivernale d'un sommet de plus de 8.000 m. Leur exploit a été largement salué. "C'est une fantastique nouvelle. Pendant des décennies, les Népalais ont aidé les étrangers à gravir les sommets de l'Himalaya, mais nous n'avons pas reçu la reconnaissance que nous méritions", a notamment déclaré Kami Rita Sherpa, recordman du nombre d’ascensions de l’Everest. 

Une victime à déplorer ...

Parallèlement à cet exploit, les autorités espagnoles ont néanmoins annoncé une bien triste nouvelle. Le grimpeur ibérique Sergi Mingote, membre d'une autre équipe, a ainsi perdu la vie sur ce même sommet après une chute mortelle lors de la descente d'un camp intermédiaire vers le camp de base. "Triste décès de Sergi Mingote sur le K2. Il voulait continuer à faire l'Histoire en participant à la première expédition pour vaincre ce sommet en plein hiver et sa vie a été emportée dans un tragique accident", a ainsi tweeté avec émotions Pedro Sanchez, le Premier ministre espagnol. Les risques encourus sont multiples sur ce pic, où plus de 80 personnes ont déjà trouvé la mort. 

Un sommet particulièrement hostile

Le K2, situé dans le massif du Karakoram au nord du Pakistan, est réputé pour être l'un des sommets les plus dangereux au monde. Cône minéral aux lignes élégantes, il est soumis en hiver à un vent très violent pouvant atteindre les 200 km/h. Les températures peuvent descendre jusqu'à -60° sur les parties sommitales. Le sommet avait été conquis pour la première fois (en été) en 1954 par les Italiens Lino Lacedelli et Achille Compagnoni. Cette année, quatre équipes différentes et une soixantaine de grimpeurs étaient présents sur les pentes de la "montagne sauvage".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - 31.519 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, du jamais vu depuis novembre dernier

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter