#MeToo ("Moi aussi") : Alyssa Milano déclenche une nouvelle vague de témoignages d'abus sexuels

#MeToo ("Moi aussi") : Alyssa Milano déclenche une nouvelle vague de témoignages d'abus sexuels
International

Toute L'info sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

PAROLE LIBÉRÉE - Lancé ce dimanche sur Twitter par l'actrice américaine pour rendre compte de l'étendue des agressions sexuelles dont sont victimes les femmes, le hashtag #MeToo avait déjà suscité 31.000 réactions lundi matin. Un phénomène similaire au #balancetonporc sous lequel des milliers de femmes ont dénoncé les abus qu'elles ont subis.

Les accusations portées à l'égard du producteur Harvey Weinstein ne cessent de libérer des paroles. Ce dimanche, l'actrice américaine Alyssa Milano a posté le message suivant sur le réseau social Twitter : "Suggéré par un(e) ami(e): si toutes les femmes qui ont été victimes de harcèlement ou d’agression sexuelle écrivaient 'moi aussi' en statut, peut-être que les gens se rendraient compte de l’ampleur du problème". Et l'appel de l'actrice américaine de 44 ans a déjà occasionné près de 31.000 retweets lundi matin.

En vidéo

Harcèlement sexuel : des victimes racontent

Sur Twitter, une femme y explique avoir été la victime d'une agression sexuelle de la part d'un dentiste lorsqu'elle était enfant puis violée quelques années plus tard lors d'un rendez-vous avec "un ami". 

La journaliste américaine Michelle Velez relate avoir été harcelée à moultes reprises par des collègues de travail. "Un de mes patrons m'a attrapé et embrassé les fesses et m'a dit qu'il voulait me voir en dehors du boulot [...]J'avais 19 ans et je n'en ai jamais parlé à personne", raconte t-elle. "J'ai interviewé un homme qui a passé son temps à me dire combien il me trouvait belle et qu'il voudrait me téléphoner tous les jours à l'issue de l'entretien", continue-t-elle.

Lire aussi

Alyssa Milano, revélée par la série culte Madame est servie (diffusée par ABC en 1984) a d'ailleurs été la première à réagir à son propre message, avant que des milliers d'autres n'affluent. 

En France, une initiative similaire pour s'indigner du harcèlement sexuel au travail est également devenue virale sur Twitter avec pour mot-clef #balancetonporc. La journaliste Sandra Muller avait invité ce vendredi les internautes à dévoiler "le nom et les détails, un harceleur sexuel que tu as connu dans ton boulot".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent