Amazon va créer 100.000 emplois en 18 mois aux Etats-Unis

Amazon va créer 100.000 emplois en 18 mois aux Etats-Unis
International
DirectLCI
COUP DE TONNERRE - Le géant de la distribution Amazon vient de faire une annonce fracassante : l'entreprise promet la création de 100.000 emplois aux Etats-Unis. Un communiqué qui survient quelques heures après l'injonction de Donald Trump aux entreprises de développer leurs activités sur le sol américain.

C'est une annonce spectaculaire que vient de faire Jeff Bezos, le PDG du géant du net, Amazon. Le boss du site de vente en ligne vient d'annoncer qu'il allait créer 100.000 emplois sur le sol américain dans les dix-huit prochains mois. Des temps pleins qui concerneront tous les corps de métiers, "des ingénieurs aux concepteurs de logiciels en passant par des postes de manutentionnaires", indique un communiqué du groupe. 


L'entreprise américaine va donc augmenter de manière considérable ses effectifs. Actuellement, ces derniers sont de 180.000 salariés aux USA et de 300.000 dans le monde. Après Ford, Carrier et Fiat-Chrysler, Amazon vient donc grossir les rangs des entreprises ayant annoncé des investissements conséquents sur le sol américain après la victoire de Donald Trump. 

Trump demande aux entreprises de se développer sur le sol américain

Le président élu, notamment sur la base d'un retour des emplois sur le sol américain, avait d'ailleurs demandé la veille, lors de sa première conférence de presse depuis son élection, que les entreprises développent leurs activités sur le sol américain : une demande pressante en forme d'exigence. Pour autant, y a-t-il un lien entre l'injonction de Trump et l'annonce de Bezos ? Pas si sûr. On se souvient que le patron d'Amazon souhaitait se débarasser de Trump en lui réservant une place dans l'une de ses fusées . 


En réponse, le magnat de l'immobilier avait accusé Jeff Bezos d'utiliser le Washington Post, dont il est le patron, comme "un outil de pouvoir politique contre (lui)" et comme un moyen de pression sur les élus du Congrès pour qu'ils ne taxent pas Amazon "comme ils le devraient".


 Mais Trump peut-il se passer du poids de Jeff Bezos dans l'industrie américaine ? Pas sûr non plus. Bezos pèse lourd en terme d'emplois, sur le sol américain. Trump n'avait d'ailleurs pu se passer de lui et l'avait convié à la table ronde des patrons de la Silicon Valley, organisée peu avant Noël. Des grands patrons qui ont soutenu, en majorité, la candidate démocrate Hillary Clinton. 

En vidéo

Conférence de presse de Trump : "Je veux être le plus gros producteur d'emplois que Dieu ait créé"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter